Alors que beaucoup opposent Télévision et Internet, la conversation numérique montre que les deux médias peuvent afficher une complémentarité certaine.

Les jeunes adultes, fers de lance de la Social TV

La social TV est une activité en forte croissance. En effet, une étude réalisée par Médiamétrie avec Mesagraph montre qu’un internaute sur cinq a déjà posté un commentaire en lien avec un programme TV soit environ 7,2 millions de personnes. Cette tendance est largement portée par les jeunes adultes (15-24 ans) puisque le ratio passe à 1 sur 3 sur cette population. Où devrait-on dire cible : « Les structures de l'audience que nous avons identifiées (…) présentent de nombreuses similarités avec les structures d'audience TV », commente Sébastien Lefebvre, fondateur de Mesagraph. Cette pratique est évidemment motivée à la fois par l’équipement et les usages. En effet, avec en moyenne 6,3 écrans par foyer, leur utilisation simultanée est inéluctable. Si le multitasking a pu faire peur aux chaînes de télévision, force est de constater qu’elles en ont pris depuis la pleine mesure et ont su en faire un facteur d’opportunités.

Twitter, véritable tribune de la Social TV

Le réseau de micro-blogging capitalise sans surprise la conversation numérique afférente aux programmes de télévision. Commentaires, réactions en direct et ce de façon publique, Twitter apparait en effet être un espace que l’on pourrait qualifier de canapé du salon 2.0. « Défricheurs de tendances », les 15-34 ans représentent deux twittos sur trois. Leur implication dans la social TV ne cesse de croitre puisque 8 millions de tweets émanant de 800 000 personnes ont été recensés en mai 2013 soit respectivement 4,4 et 2,3 fois plus par rapport à septembre 2012. Au-delà de l’aspect quantitatif, c’est l’implication et l’engagement du téléspectateur qui peut désormais être touché du doigt. En effet, Twitter semble représenter un véritable espace d’expression pour le téléspectateur. Selon l’étude, Près de 7 personnes sur 10 avancent le souhait d’exposer leur point de vue sur les programmes. Mesurer les tendances, l’engagement de l’audience par rapport à un programme représente d’ailleurs un réel facteur de développement pour Twitter, en atteste l’acquisition récente de Trendrr par la plateforme.

Capter l’audience, son attention et incorporer de nouveaux relais de croissance

Si le multitasking a d’abord été craint, c’est que l’attention de l’audience se détournait du poste de télévision. Dès lors, comment garantir la réception d’un message publicitaire et par conséquent vendre une audience ? De plus, la jeune génération semblait se détourner d’un écran inexorablement ancré  dans le salon. Les stratégies multi-écrans et services de rattrapge d’une part et les applications de Social TV incitant au dialogue notamment sur Twitter d’autre part ont permis à la fois (et dans une certaine mesure) une nouvelle attention de l’audience et également un retour de la jeune génération vers les programmes télévisuels. Mais l’apport du numérique ne s’arrête pas là. Le « checking TV » à l’image de GetGlue aux Etats-Unis se développe. Cette application reprend une motivation évoquée par 1 personne sur 2 : partager un programme TV ou informer sa communauté. De même, les apports du watermarking et du fingerprinting vont permettre à votre application de social TV de savoir ce que vous regardez et de vous proposer le style vestimentaire des personnages d’une série, proposer des coupons de réduction ou bien d’enrichir votre programme.

Rédigé par Pierre-Marie Mateo
Journaliste