Quand on parle de l'usage de son téléphone en conduisant, il ne s'agit plus tant du fait de téléphoner que d'ouvrir des applications de jeux ou de réseaux sociaux.

Les jeunes conducteurs tentés par l'utilisation d'applications au volant

Les applications disponibles sur les ordiphones seraient une source de tentation pour les jeunes conducteurs qui augmenterait le risque d'accidents, rapporte la société d'assurance automobile anglo-saxonne Ingenie. Selon elle, 58% des 17-25 ans affirment qu'ils sont plus distraits au volant à cause des applications mobiles. Un tiers d'entre eux utiliserait ainsi Facebook tout en conduisant. De la même façon, on trouve 18% des conducteurs âgés de moins de 25 ans qui possèdent l'application de dessin Draw Something et qui affirment avoir dessiné quelque chose tout en conduisant, ou encore 17% ayant joué à Angry Birds.

Les jeunes, population à risque ?

Malgré tout, il semblerait que les applications ne soient pas l'unique cause de distraction. Et pour cause : 40% de cette population a déjà répondu au téléphone sans kit mains libres. Ils sont même 44% à avoir déjà envoyé un message texte quand plus de la moitié des personnes interrogées précisent lire un SMS lorsqu'elles sont au volant (62%). Des chiffres qui font réagir Richard King, fondateur et PDG de l'assureur : "nous sommes en plein dans une tempête où la croissance rapide des médias sociaux et du mobile crée une nouvelle sorte de distraction en voiture".

Les hommes, moins conscients ?

Il semblerait même que les hommes soient les plus touchés par cette nouvelle source d'inattention. Puisque un conducteur de sexe masculin âgé de moins de 25 ans sur six a connu un accident du fait de l'utilisation de son mobile. Ceux-ci trouveront-ils alors dans les accessoires de téléphones portables une solution au danger que cela représente ? Par forcément, si l'on considère que le kit main libre, encourage plus de la moitié des jeunes conducteurs à procéder à des appels téléphoniques plus de cinq minutes environ (53%).