Depuis juin 2004, l'éditeur britannique de jeux vidéo Eidos cherche un repreneur. Son concurrent Ubisoft, qui avait fait une offre de 215 millions de livres sur le concepteur de Lara Croft, avait...

Depuis juin 2004, l'éditeur britannique de jeux vidéo Eidos cherche un repreneur. Son concurrent Ubisoft, qui avait fait une offre de 215 millions de livres sur le concepteur de Lara Croft, avait finalement renoncé à sa candidature. Depuis, Eidos était officiellement en discussions avec divers repreneurs, sans préciser leur identité.

Les choses bougent, ces derniers temps. Eidos a reçu une proposition - largement en deçà de celle d'Ubisoft - du fonds d'investissement Elevation Partners : avec 50 cents de par action, l'offre valorise le britannique à 71 millions de livres. Et puis, après de longs mois d'attente, voilà qu'un autre repreneur vient de se faire connaître ; il s'agit de l'éditeur britannique SCi Entertainement. Cette fois-ci, le candidat propose 53,6 pence par action, soit un total de 76 millions de livres.

Eidos a fait savoir qu'il étudierait les dossiers des deux candidats, et qu'il choisirait la meilleure offre, sachant que SCi ne part pas vraiment favori puisqu'il propose un échange d'actions. Eidos a besoin d'argent frais, pour faire face aux exigences du marché et à la publication de nouveaux titres compatibles avec les nouvelles générations de consoles. Ceci dit, le fonds britannique Schroders, qui détient une part de 20 % dans Eidos, a précisé sa préférence pour SCi Entertainment.

En attendant de savoir qui sera le repreneur définitif de l'éditeur, l'action Eidos profite de la situation : elle a gagné 28 % mardi, après l'annonce de ces deux nouvelles offres.

(Atelier groupe BNP Paribas - 23/03/2005)