Grâce à un programme basé sur le Kinect de Microsoft, des universitaires américains auraient bâti un système analysant la gestuelle et répondant à une commande verbale.

Kinect fait gagner en indépendance les non-voyants face au sport

Décidément, le système Kinect inspire les scientifiques. Déjà utilisé pour restaurer la communication entre élèves et étudiants, développer la formation à distance ou pour modéliser les mouvements de la foule, la captation puis l’interprétation des mouvements permises par le système de la firme de Redmond permettraient d’ouvrir certaines pratiques sportives aux non-voyants. C’est en effet, l’application trouvée par des chercheurs de l’Université de Washington. Dans un cours de Yoga classique, un professeur enseigne les postures du sport par la démonstration gestuelle requérant donc des facultés visuelles de la part des élèves. Pour un malvoyant ou un non-voyant, l’exercice est par conséquent à la limite de l’impossible. Afin de résoudre la difficulté d’accès à l’enseignement sportif, les chercheurs ont créé un logiciel utilisant la géométrie et étant capable de détecter les mauvaises postures corporelles. Par un système vocal, des consignes sont données à l’utilisateur pour qu’il puisse se représenter et adopter la position  enseignée. «Mon espoir pour cette technologie est destiné aux personnes qui sont aveugles ou malvoyants. (…) Cela contribuera à donner une compréhension de base du yoga dans un cadre confortable », a déclaré Kyle Rector, chef de projet et étudiante doctorante au département d’ingénierie informatique.

Un calcul des angles du corps pour une rétroaction auditive

Même si le logiciel Kinect présente quelques limitations dans le niveau de détail avec lequel il suit le mouvement, les chercheurs ont tout de même décidé de baser leur logiciel sur ce support car disponible en open source et facile d’accès sur le marché. Le système baptisé « Eyes Free Yoga» lit les angles du corps de l’utilisateur selon une géométrie simple et la loi des cosinus. Par exemple, dans certaines positions, une jambe pliée doit être à un angle de 90 degrés, tandis que le bras dans l’alignement doit former un angle de 160 degrés. Le système est par la suite capable de fournir une rétroaction verbale en temps réel pour six poses de Yoga. Ainsi des conseils sont avisés sur la façon de positionner ses bras, ses jambes, son cou ou son dos pour effectuer le bon mouvement. Le résultat de ce projet n’est donc pas un jeu vidéo mais un « exergame », accessible et permettant au joueur d’interagir verbalement avec un instructeur virtuel.

Un collège de 16 personnes aveugles  ou malvoyantes pour identifier  une douzaine de règles essentielles

Les chercheurs ont travaillé avec 16 personnes aveugles ou malvoyantes autour de Washington pour tester le programme et obtenir une rétroaction. Plusieurs des participants n'avaient jamais fait de yoga auparavant, tandis que d'autres avaient tenté à quelques reprises ou pris régulièrement des cours de yoga. Des conseils ont également été pris de professeurs de la technique de relaxation. Il en résulte 30 commandes différentes d’amélioration pour chacune des six positions disponibles dans l’exergame. Une douzaine de règles essentielles à la tenue de bonnes positions  vérifiant d’abord l’attitude corporelle générale puis la position du cou, de la tête, des bras et des jambes ont ainsi pu être éditées.

Rédigé par Pierre-Marie Mateo
Journaliste