Iwac permet de mettre au point une application ou une version mobile de son site en quelques étapes. Ce, même sans posséder de compétences en programmation.

Pour aider les petites entreprises à être présentes sur iPhone, Iwac (pour IPhone Web Application Creator) a mis au point un outil de développement de sites et d'applications mobiles pour le téléphone à la Pomme et les iTouch. L'intérêt, c'est que le système propose un kit de création permettant à tout un chacun de mettre au point sa plate-forme. Celui-ci est accessible sans téléchargement de plug-in, sous Windows, Mac et Linux OS. "Après s'être inscrit, l'utilisateur peut créer une ou plusieurs pages, disposer de différents éléments (texte, image…)", explique à L'Atelier Valentin Auvinet, co-fondateur d'Iwac. "Il peut aussi intégrer des plugins comme des cartes interactives Google map, un lecteur de flux RSS, des galeries d'images…".
Pour les entreprises et les particuliers
Il sera prochainement proposé une option de vente d'articles en ligne avec paiement Paypal. Une fois le module développé, il est possible de le stocker via une URL. Les applications et sites mobiles seront ensuite publiés sur la plate-forme d'Iwac, encore en cours de développement. "Celle-ci sera disponible sur l'AppleStore ou en ligne via une URL", ajoute le co-responsable. Le système vise les petites entreprises, qui pourront créer un site mobile de présentation de leur société ou de vente de produits. Les particuliers qui veulent basculer leur site ou leur blog sur iPhone pourront aussi en profiter. Mais pas seulement. Le but des fondateurs d'Iwac est d'ouvrir le développement à tous. "Nous souhaitons cibler tous les types de personnes qui veulent créer rapidement et simplement un site pour iPhone", confirme Valentin Auvinet.
Des difficultés à obtenir un aperçu
La première application mise au point permet ainsi de consulter le programme télévisé d'un coup œil. Reste que pour développer son site mobile, il est néanmoins nécessaire de disposer de quelques connaissances en langage HTML. Autre bémol : L'Atelier, qui a testé la plate-forme, a éprouvé des difficultés à obtenir un aperçu de l'application développée. Si l'on en croit ses fondateurs, cela devrait être résolu avec la prochaine version du site. "Celle-ci disposera d'une interface basée sur le glisser/déposer et d'un simulateur de navigation. Ce, afin d'être accessible aux personnes sans aucune compétence technique". A terme, les modules seront aussi accessibles depuis les autres types de mobiles : Androïd, Windows Mobile…