Kodak enregistre, pour le cinquième trimestre consécutif, une perte trimestrielle. L'entreprise subit la chute de la demande sur son métier de base, la vente de films traditionnels. Malgré la...

Kodak enregistre, pour le cinquième trimestre consécutif, une perte trimestrielle. L'entreprise subit la chute de la demande sur son métier de base, la vente de films traditionnels. Malgré la mise en place d'un plan de restructuration et la hausse de la demande sur les services d'impression numérique et des ventes d'appareils photos numériques, les résultats de Kodak sont encore dans le rouge.
 
La firme fait état d'une perte trimestrielle de 52 millions de dollars pour la quatrième trimestre 2005 contre une perte de 59 millions de dollars sur la même période un an pus tôt. Le plan de restructuration pèse sur les résultats du groupe à hauteur de 283 millions de dollars, heureusement compensé pour beaucoup par un gain fiscal.
 
Les ventes de Kodak sont toutefois en hausse. Le chiffre d'affaires a enregistré une hausse de 12 % pour atteindre 4,2 milliards de dollars. Notons que le département des produits numériques enregistre une croissance record de 45 % alors que les produits de photographie traditionnelle subissent une chute de 21 % des ventes. Le département "santé", tire la croissance de l'entreprise en enregistrant une hausse de 27 % de son chiffre d'affaires. Kodak fournit des services d'imagerie laser.
 
Reste à savoir si la croissance du secteur des produits numériques réussira à entraîner la croissance de la firme en contrebalançant le recul des services de photographie traditionnelle. Pour l'année 2006, Kodak table sur une croissance comprise entre 16 % et 22 % de ses ventes dans le numérique.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 31/01/2006)