Ils traquent déjà pour nous les textes, les vidéos, la musique, les partitions ou les informations. Alors, pourquoi ne pas lancer un moteur de recherche spécialement dédié aux développeurs de...

Ils traquent déjà pour nous les textes, les vidéos, la musique, les partitions ou les informations. Alors, pourquoi ne pas lancer un moteur de recherche spécialement dédié aux développeurs de logiciels, de sites ou d'applications Web, sur lequel étudiants, professionnels ou amateurs pourraient trouver les pans de code dont ils ont besoin pour leurs travaux ?
 
Parti de cette idée, Ken Krugler est en passe de réaliser ce projet : le premier moteur de recherche spécialement dévolu aux développeurs, capable d'indexer tout ce que le Web compte comme pans de code libres de droit et réutilisables. A l'heure où toutes les entreprises IT cherchent comment mutualiser leurs développements pour réduire les coûts de production, le principe de Krugle pourrait séduire.
 

Krugle permet de distinguer les différents langages...(cliquez pour agrandir)
 
Krugle est pour le moment en version bêta privée, mais l'ouverture devrait se faire dans les prochaines semaines. Il se présente comme un moteur de recherche traditionnel, financé par la publicité : un champ de formulaire, un bouton envoyer, et une succession de résultats triés en fonction de leur pertinence.
 
Krugle est capable d'indexer les centaines de millions de lignes de code libres de droit qui parsèment le Web, principalement sur des sites comme SourceForge, qui propose des milliers d'applications et leurs codes source. Ce qui pourrait tout de même représenter selon ses fondateurs plus de trois térabits de données (un térabit équivaut à 1 000 Go) !
 
Avec, à terme, le projet avoué de proposer la solution Krugle aux entreprises pour leur permettre de correctement mutualiser leurs développements informatiques. Pour le moteur de recherche public, un certain nombre de problèmes se posent toutefois au niveau du respect des différentes licences relevant de l'open source. En effet, certaines d'entre elles imposent des conditions d'utilisation particulières...
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 21/02/2006)