La World Association of Domain Name Developers (WADND) porte plainte contre VeriSign pour abus de position dominante. L'entreprise américaine a en effet négocié avec l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) de rester...

La World Association of Domain Name Developers (WADND) porte plainte contre VeriSign pour abus de position dominante. L'entreprise américaine a en effet négocié avec l'Icann (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers) de rester le gestionnaire des noms de domaine en .com jusqu'en 2012.
Cet accord permettrait à VeriSign de fixer les prix unilatéralement et de profiter d'un marché où la concurrence ne joue pas. La WADND remet en cause le monopole de VeriSign sur la gestion du .com prolongée par l'accord avec l'Icann jusqu'en 2012 alors qu'initialement elle se terminait en 2007.
Des entreprises vendeuses de noms de domaines ont également porté plainte contre VeriSign pour pratiques anti-concurrentielles. Les plaignants remettent en question une pratique particulière de VeriSign. Il existe des entreprises comme Pool.com Inc qui surveillent les noms de domaines abandonnés par leur propriétaire ou expirés pour les proposer à leurs clients si elle le juge utile. Pour ce service, ces entreprises sont rémunérées. VeriSign veut imposer que ces noms de domaines soient vendus aux enchères et qu'elle touche 10 % sur chaque transaction.
Les plaignants ne veulent pas obtenir de dommages et intérêts. Ils veulent uniquement que la justice condamne cet accord pour illégalité afin d'empêcher qu'il ne devienne effectif. Cet accord est le fruit de négociations pour régler un différend entre l'Icann et VeriSign.
(Atelier groupe BNP Paribas - 30/11/05)