Dopé par l'acquisition de son concurrent Peoplesoft, le deuxième éditeur mondial de logiciels publie au quatrième trimestre de son exercice 2004/2005 un bénéfice net de 1,02 milliards de dollars...

Dopé par l'acquisition de son concurrent Peoplesoft, le deuxième éditeur mondial de logiciels publie au quatrième trimestre de son exercice 2004/2005 un bénéfice net de 1,02 milliards de dollars , en hausse de 3 % sur un an. Oracle fait ainsi état d'un bénéfice par action de 26 cents, alors que les analystes attendaient en moyenne 23 cents.

Sur l'ensemble de son exercice , Oracle a atteint un bénéfice net de 2,9 milliards de dollars , en hausse de 7,6 % sur un an, pour un chiffre d'affaire global qui atteint 11,8 milliards de dollars. Les dix-huit mois d'efforts déployés par Oracle pour mettre la main sur son concurrent semblent donc payants.

Oracle vient de publier des prévisions pour l'exercice 2005-2006 entamé le 1 er juin et les chiffres annoncés ont de quoi satisfaire les investisseurs. Oracle mise sur en effet sur un bénéfice par action compris entre 78 et 81 cents sur l'ensemble de cet exercice, soit une progression nettement supérieure aux ambitions du marché. Oracle compte bien continuer à subtiliser des parts de marché à IBM, notamment dans les bases de données et les logiciels…

"L'intégration rapide de Peoplesoft dans notre entreprise a contribué à la forte croissance des ventes et des bénéfices des applications que nous avons observée durant le trimestre", commente Safra Cartz, coprésident d'Oracle, dans un communiqué.

(Atelier groupe BNP Paribas - 30/06/2005)