Voile toute sur le libre! Selon une étude de Markess International, l'administration française devrait dépenser plus d'1 milliard d'euros dans les logiciels libres...

Voile toute sur le libre! Selon une étude de Markess International, l'administration française devrait dépenser plus d'1 milliard d'euros dans les logiciels libres.
 
En marge de l'ouverture de "Paris Capitale du Libre", qui se tient du 13 au 14 juin à Paris, le cabinet Markess International publie une étude sur l'Open Source dans l'Administration Française, 2007-2009. Et les résultats sont confondants: cette année, 11% du budget informatique de l'administration - hors achat de hardwares - devrait être consacré au libre, contre 7% en 2006. Ces investissements devraient dépasser le milliard d'euros. En 2009, ils devraient représenter 14 % du budget total.
 
Economies et indépendance technologique à l'honneur
 
"Les contraintes budgétaires, la mutualisation, le souci d'indépendance et l'interopérabilité ont motivé l'administration française à recourir à l'open source et aux logiciels libres", estime Markess International.
 
Pour réaliser son étude, le cabinet a interrogé 85 prestataires offrant des outils, services et solutions à base de composants open source, ainsi qu'une centaine d'administrations et d'organismes publics. Selon les organismes publics, les prestataires les plus sollicités devraient être les SSLL (Sociétés de services en logiciels libres). En effet, 83% des administrations interrogées ont annoncé se tourner vers elles.
 
Une spécialisation du secteur
 
Enfin, Markess International précise que les prestataires devraient se spécialiser. 73% d'entre eux devraient s'organiser autour de domaines applicatifs précis, comme la gestion de contenus ou le décisionnel.
 
L'heure est au libre, donc. Et ce, pas seulement dans le secteur public. En effet, 44% des fournisseurs attendent une hausse de leur carnet de commandes sur ce type de projet, "quelle que soit la cible sectorielle (privé ou public)".
 
(Atelier groupe BNP Paribas – 14/06/2007)