Pour toucher de nouveaux clients, les entreprises se tournent de plus en plus vers la communication par le jeu.

L'advergame : outil de fidélisation efficace

Le discours publicitaire qui consiste à toucher le plus de monde possible semble montrer ses limites. C’est pour cette raison que les entreprises utilisent à présent la communication ludique pour engager une relation différente avec ses clients, ses consommateurs ou ses fans. Comme le souligne à l’AtelierAntoine Dubuquoy co-fondateur de Return on Social Experiment (ROSE)  « Pour créer ou recréer la relation, la marque doit envisager de nouveaux modes de séduction et devenir producteur de contenu pour enrichir cette relation ».

Cibler une génération ?

Le jeu est donc une façon de dédramatiser la relation entre les entreprises et les consommateurs, de lui donner une certaine légèreté et aussi du sens. Pour autant, il  n’est pas toujours la solution à toutes les problématiques de communication. En effet, les freins sont souvent internes aux entreprises. Antoine Dubuquoy ajoute notamment que « Les joueurs sont en général jeunes. Ils maîtrisent les codes de l'univers du jeu, ce qui n'est pas le cas des senior, qui sont les décisionnaires ».

Chaque jeu a un objectif

Le jeu étant un univers très segmenté il est difficile pour les entreprises de trouver celui qui fera l’unanimité. Effectivement, « il n’y a rien de commun entre un jeu dans lequel est intégré un message publicitaire, un social game diffusé via une page Facebook, un serious game à vocation pédagogique ou encore un advergame développé spécifiquement pour une marque » conclue Antoine Dubuquoy.