Voilà une nouvelle bataille juridique qui va soulever bien des débats. L'Agence France Presse (AFP) vient d'entamer une action devant les tribunaux : elle met en cause le moteur de recherche...

Voilà une nouvelle bataille juridique qui va soulever bien des débats. L'Agence France Presse (AFP) vient d'entamer une action devant les tribunaux : elle met en cause le moteur de recherche américain Google, ou plutôt son service d'agrégation des articles publiés par les médias sur Internet. Chaque jour, Google News propose sur sa page d'accueil les gros titres de l'actualité, organisés en plusieurs sous-rubriques : France, International, Economie, Culture, Technologies, Santé, etc.

La page d'accueil présente les gros titres, leur source et l'accroche de l'article. Ces éléments sont souvent agrémentés d'images, qui ont au préalable été publiées par les sites des médias. Pour ces derniers, le référencement sur Google News est une excellente aubaine d'augmenter leur trafic Internet, surtout s'ils figurent à la sélection opérée plusieurs fois par jour par les équipes Google.

Pour l'Agence France Presse, les choses sont différentes. L'organisation vient d'assigner Google, qu'elle accuse de violation des lois du copyright. Le moteur de recherche reprend effectivement, sans son autorisation, des textes et des photos qu'elle publie. Pour s'être permis cette liberté, Google se voit aujourd'hui réclamer devant les tribunaux 17,5 millions de dollars de dommages et intérêts.

Les réclamations de l'AFP se comprennent : en reprenant ses articles et en les mettant gratuitement à la disposition des internautes, c'est tout le modèle économique de l'agence que Google remet en question. Celle-ci fonctionne en effet en vendant aux médias (Internet et autres) des abonnements qui leur donnent accès à toutes ses dépêches...

(Atelier groupe BNP Paribas - 21/03/2005)