Selon Jupiter MMXI, la France totalisait 7,9 millions d’internautes à domicile en mars 2001, contre 6,8 millions en décembre 2000, soit une progression de 15 %. 3ème marché européen derrière l’Angle...

Selon Jupiter MMXI, la France totalisait 7,9 millions d’internautes à domicile en mars 2001, contre 6,8 millions en décembre 2000, soit une progression de 15 %. 3ème marché européen derrière l’Angleterre et l’Allemagne, la France continue au 1er trimestre 2001 de rattraper ces plus gros marchés. En Angleterre, le nombre d’internautes à domicile est passé de 12,6 millions en décembre à 13,7 millions en mars 2001 (+ 8 %) et en Allemagne, de 11,7 millions à 12,6 millions (+ 7 %). Au 1er trimestre 2001, Jupiter MMXI observe des signes de démocratisation au sein de la population Internet à domicile en France, en particulier sur des indicateurs clés. Les ouvriers, employés et agriculteurs représentent en mars 2001 un internaute à domicile sur quatre, contre 1 sur 5 en décembre, alors que les CSP+ ont vu leur part baisser de 62 % des internautes à domicile en décembre 2000 à 56 % en mars 2001. Le pourcentage des internautes à domicile aux revenus relativement élevés est passé de 50 % en décembre 2000 à 40 % en mars 2001, au profit des internautes à domicile aux revenus moins élevés Bien qu’ils soient toujours majoritaires parmi les internautes français à domicile (51 % en mars 2001), les internautes dotés d’un diplôme d’études supérieures voient aussi leur poids diminuer depuis décembre 2000 (61 % en décembre 2000), alors que les autres niveaux d’éducation progressent (secondaire, brevet, bac). Petite déception toutefois, Fabienne Schwalbe, directrice générale France de Jupiter MMXI constate que «le poids des femmes sur le net français (36 % en mars 2001) reste encore minoritaire. Cependant, les exemples de l’Angleterre, où les femmes représentent plus de 40 % des internautes à domicile, et des Etats-Unis, où les femmes sont à parité sur le net, laissent entrevoir des perspectives de développement de cette cible en France». Au cours du 1er trimestre 2001, Jupiter MMXI a observé la bonne tenue de l’audience des sites de commerce électronique en France. En mars 2001, les sites de commerce de détail, d’enchères et de voyage ont enregistré globalement un taux de pénétration de 57,8 % au sein de la population Internet à domicile, contre 56 % en décembre 2000. Avec 802 000 visiteurs uniques en mars 2001 et un taux de pénétration de 10,2 %, fnac.com arrive en tête des 5 premiers sites de commerce électronique (commerce de détail, enchères, voyages), suivi de sncf.com (650 000, 8,2 %), iBazar.fr (615 000, 7,8 %), Alapage.com (610 000, 7,7 %) et Degriftour.fr (426 000, 5,4 %). L’audience du site du Ministère des Finances, minefi.gouv.fr, continue de progresser. Le site a enregistré en mars 1,057 million de visiteurs uniques à domicile, soit un taux de pénétration de 13,4 %. Le site a notamment enregistré un pic d’affluence le dernier week-end avant le 29 mars, première date butoir pour l’envoi des déclarations de revenus, un 2ème pic le 22 mars (une semaine avant le 29), un dernier pic le 29 mars et enfin une petite remontée le 31 pour les retardataires. Avec 4 357 000 visiteurs uniques et un taux de pénétration de 55,2 %, Wanadoo est toujours en tête du classement d’audience des 10 premiers supra domaines, devant Free (3,246 millions, 41,2 %) et Yahoo (3,224 millions, 40,9 %). (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 19/04/2001)