Systèmes connectés et magasins d'applications obligent, les acteurs du marché de la navigation doivent désormais moins miser sur les appareils que sur des solutions logicielles.

La moitié des revenus du marché de la navigation proviendra de solutions logicielles en 2016, explique ABI Research dans son étude "Location Systems and platforms forecasts". En 2009, environ 95 % des bénéfices étaient issus de modules de navigation personnels non connectés et basés sur l'appareil en lui-même. Le marché des logiciels dédiés à des solutions mobiles et celui des PND (personal navigation devices) connectés était négligeable. Et en 2014, ce sera plus de 60 % de la base installée qui consistera en des solutions logicielles et applications.

Une nouvelle compétition

"Le marché de la navigation embarquée a jusqu'à présent connu une croissance plutôt constante", explique Patrick Connoly, analyste senior pour le cabinet. "Il constituait une niche sur un marché bien établi, suffisamment large pour que l'ensemble des acteurs y trouvent leur place". Et d'ajouter : "Mais avec un taux de pénétration dans certaines régions pouvant atteindre les 50 %, une nouvelle compétition est en train de s'installer".

La publicité localisée comme mode de rémunération

D'où la transition d'un secteur basé sur la vente de matériel à celle de solutions logicielles. D'autant que plusieurs facteurs viennent appuyer cette transition, comme la banalisation des PND connectés ou encore l'arrivée des magasins d'applications et de la navigation gratuite. Cela en partie parce que, estiment les consultants, la publicité localisée s'annonce comme une alternative intéressante au système d'accès contre rémunération. D'ici trois ans, les acteurs du marché devraient d'ailleurs être partagés entre ces deux modes de rétribution.