Un écran LCD intégré dans des lentilles permettrait de développer des applications pour les domaines médicaux et esthétiques.

L'écran s'embarque au sein même des lentilles de contact

Parmi les objets connectés portés sur le corps, il faudra compter avec les lentilles de contact. Déjà, l'université de Washington, avec celle d'Aalto, avaient mis au point une lentille capable d'afficher une image perceptible par l'œil. Autre projet en ce sens : celui des chercheurs du centre technologique de microsystèmes (CMST), laboratoire associé à l'Université de l'IMEC à Gand en Belgique. Leur lentille de contact sera capable de moduler la lumière transmise et de diffuser une image grâce à l’utilisation de la technologie LCD. Cette solution pourra être utilisée à des fins médicales; dans le but, par exemple de contrôler la transmission de la lumière vers la rétine si l’iris est endommagé, en créant uniris artificiel. Ou encore pour des raisons esthétiques, en réglant la couleur de l’iris, ou simplement comme un gadget. En fait, cela fonctionne grâce à un nouvel écran LCD incurvé et sphérique, qui peut être incorporé dans des lentilles de contact. Le premier prototype présenté diffuse un motif de dollar, un clin d’œil aux nombreux dessins animés dans lesquels les personnages ont des dollars dans les yeux.

Moduler la forme des écrans

Reste que les images projetées seront visibles uniquement pour les spectateurs, l'œil ne pouvant se concentrer sur des objets avec une telle proximité avec leur technologie. Mais cette diffusion n'est pas le but premier. Contrairement aux écrans LED dans les lentilles de contact qui sont limités à quelques petits pixels, la technologie LCD d’imec permet l'utilisation de la totalité de la surface d'affichage. Ce qui permet d’agir soit comme des lunettes de soleil adaptables, ou comme un écran d’affichage sur les lentilles de contact. "Normalement, les écrans flexibles utilisant des cellules de cristaux liquides ne sont pas conçus pour prendre une forme nouvelle, et certainement pas une forme sphérique",explique Jelle De Smet, chercheur principal sur le projet. Ainsi, leur défi principal était de créer un substrat très mince, à courbure sphérique avec des couches actives qui pourraient résister aux procédés de modulations extrêmes. "De plus, puisque nous avons dû utiliser des films polymères très minces, leur influence sur la finesse de l'écran devait être étudiée en détail".

Et après ?

C’est en fait, en utilisant de nouveaux types de polymères conducteurs et en les intégrant dans une cellule sphérique lisse, qu’ils ont été en mesure de fabriquer un nouvel écran LCD sur des lentilles de contact. A l'avenir, l'écran pourrait également fonctionner comme un dispositif d'affichage tête haute, en superposant une image sur la vue ordinaire de l'utilisateur. C’est-à-dire que des recherches sont actuellement en cours pour résoudre le problème de focalisation et voir si un écran incorporé dans la lentille de contact pourrait être vu par le porteur de lentilles. En, outre, les chercheurs envisagent également de créer des lentilles de contact électroniques autonomes embarqués grâce à cet écran.