Les utilisateurs investissent dans des téléphones leur permettant d'accéder à des services et des applications auxquels ils peuvent plus difficilement prétendre autrement. Aux opérateurs de savoir saisir ces opportunités.

L'engouement pour les données tire la croissance du mobile au Salvador

Au Salvador, le taux de pénétration du mobile frôlait déjà les 127 % en 2010. Ce chiffre devrait atteindre les 136 % d’ici 2015. A en croire une étude du cabinet Pyramid Research, ce petit  pays d’Amérique centrale connaît ainsi l’un des plus forts taux d’adoption du mobile en Amérique Latine. Et il semblerait que l’engouement pour ces outils ne soit plus lié aux seuls services de la voix mais à d'autres qui concernent les données. Normal, la croissance sera portée par l'augmentation du nombre de souscriptions au haut-débit mobile.

Engouement pour la data

Ainsi, les revenus liés au haut débit devraient atteindre un taux annuel de croissance de 14,1 %. "L’augmentation de l’adoption des ordinateurs et le développement de la numérisation contribueront à stimuler la demande de connectivité globale", explique Jose Manuel Mercado analyste au cabinet et auteur de l’étude. Au contraire, "les revenus liés aux segments fixes resteront stables et cumuleront 407 millions de dollars d’ici 2015",ajoute l’analyste. Selon lui, les opérateurs devront à court terme se focaliser sur le déploiement de services comme la télévision.

L’opportunité du haut débit

"Cela leur permettra d'atteindre de nouveaux publics de manière plus efficace qu'en déployant des infrastructures fixes". Reste que le marché du contenu est encore en grande partie non investi. Mais le déploiement progressif de la 3G devrait encourager les telcos à se lancer dans les services. Selon Pyramid Research, il faut en effet compter avec des dépenses d'investissement de capital (CAPEX) de l'ordre de 13 à 14 % en 2011.