49 euros hors taxes par an pour un « .fr », contre 35 euros hors taxe par an pour un « .com », « .biz », « .net », « .info ». Mais au-delà de cette différence de prix minime, l'Afnic (Association...

49 euros hors taxes par an pour un « .fr », contre 35 euros hors taxe par an pour un « .com », « .biz », « .net », « .info ». Mais au-delà de cette différence de prix minime, l’Afnic (Association française pour le nominage internet en coopération) demande avant tout enregistrement préalable du « .fr », une copie d'extrait de Kbis ou un identifiant au répertoire INSEE portant le nom à déposer, ou copie du certificat définitif INPI/WOPI/BOP, contre aucun justificatif pour les dernières extensions citées !

Avec de telles formalités, on comprend dès lors mieux pourquoi 177 000 sites en « .fr » sont enregistrés en France, alors que l’Allemagne compte plus de 6 millions de « .de » ! Pour pallier ce problème, le conseil d’administration de l’Afnic a décidé qu’à partir du 11 mai 2004, l'enregistrement de noms de domaine en .fr ou .tm.fr pourra s'effectuer par toutes personnes morales (y compris les associations enregistrées auprès de l’Insee), avant la procédure de vérification.
De plus, si le nom de domaine est disponible, chaque personne morale pourra déposer le nom de domaine qu’elle désire, sauf naturellement ci ce dernier est déjà déposé. De quoi réveiller toutes les entités, y compris les collectivités locales, qui n’auraient pas encore déposé leur « .fr » ! Cette extension devrait par ailleurs être ouverte aux personnes physiques en 2005. Anticipant de possibles querelles de nom de domaine, l’Afnic va mettre en place un système de règlements de litiges.
(Atelier groupe BNP Paribas – 21/01/2004)