C'est la plus importante privatisation jamais décidée au Maroc. En ce début de semaine, l'Etat marocain a annoncé son intention de vendre 14,9 % du capital de l'opérateur national Maroc Telecom...

C'est la plus importante privatisation jamais décidée au Maroc. En ce début de semaine, l'Etat marocain a annoncé son intention de vendre 14,9 % du capital de l'opérateur national Maroc Telecom . 130,99 millions d'actions seront ainsi mises en vente à un prix unitaire compris entre 54,6 et 68,25 dirhams (entre 4,9 et 6,13 euros).

Au total, l'Etat marocain pourrait ainsi récolter au terme de l'opération entre 6,22 et 8,94 milliards de dirhams (entre 559 et 803 millions d'euros). De quoi aider le pays, si l'opération réussit, à la réduction de son déficit budgétaire, qui n'est pas loin des 7 % du PIB national.

La semaine dernière, Vivendi Universal (VU) annonçait une montée dans le capital de Maroc Telecom après le rachat pour 1,1 milliard d'euros de 16 % de l'opérateur. Une acquisition qui portera au début de l'année prochaine la part de Vivendi dans Maroc Télécom à 51 % . Une annonce qui selon les analystes devrait encourager les investisseurs marocains et étrangers, rassurés par la présence de VU...

... Et confiants dans la progression de la téléphonie fixe et mobile au Maghreb. Le Maroc est encore l'un des pays qui accuse un certain retard suer ce segment. Son envolée n'en sera certainement que plus spectaculaire. Maroc Telecom, qui détient 70,3 % de parts sur le marché de la téléphonie mobile, a fait savoir que sa croissance était en très nette accélération.

(Atelier groupe BNP Paribas - 23/11/2004)