Afin de fabriquer des expériences virtuelles plus effectives, l'analyse des réponses aux stimulii visuels va compléter les anciens systèmes de mesure, basés sur l'observation à distance et des entretiens.

L'impact du jeu vidéo se mesure à la réaction corporelle

Alors même que les jeux sérieux et les publicités basées sur des techniques ludiques se multiplient, les techniques d'analyse d'impact s'affinent. Ainsi, pour mieux comprendre l’expérience virtuelle des joueurs, des chercheurs de l’université de Sussex au Royaume-Uni ont mis au point des mesures biométriques pour compléter les méthodes d’approches traditionnelles, comme le face à face, les focus groupes et le questionnaire administré. Ces mesures physiologiques sont mises en œuvre pour évaluer les sentiments des utilisateurs grâce à des capteurs placés sur les doigts qui mesurent les messages galvaniques de la peau, les données électrodermales, mais aussi les pulsations cardiaques.

Quel est l’intérêt d’utiliser ces mesures biométriques ?

« Elles ne peuvent pas être falsifiées », expliquent les scientifiques. L’objectif principal est donc d’établir et de valider les méthodes qui peuvent spécifier le moment clé dans un jeu qui provoque un impact sur le niveau d’excitation. Les capteurs analysent des changements significatifs dans le corps de joueurs : accélération du rythme cardiaque, augmentation de la production de sueur qui décrit aussi bien des données émotionnelles que cognitives. Pour l’enquête, les scientifiques ont également demandé aux participants de commenter et de décrire leurs ressentis pendant leur partie de jeu. Grâce à leurs témoignages, l’expérience a permis aux chercheurs de comprendre comment le design du jeu pouvait attirer l’attention du joueur, ou comment la difficulté de se procurer une arme pouvait augmenter sa ténacité etc.

Une méthode à la fois objective et subjective

La méthode actuelle d’analyse des données implique des techniques subjectives et objectives : l’approche la plus commune est subjective, elle comprend les questionnaires, les interviews, et les groupes de parole. L’intérêt de ce dernier est de déterminer ce que les joueurs attendent et de comprendre comment le jeu fait sens chez eux. La méthode objective, c’est l’observation du joueur en le filmant pour analyser sont comportement, son niveau d’excitation