Pour s'implanter dans le secteur de l'IT, il est nécessaire d'apporter en permanence un plus par rapport aux solutions déjà existantes. Cloud, Mobilité et Social Media constituant les enjeux majeurs des années à venir.

"L'innovation doit se faire bien avant que le besoin ne se fasse sentir"

Entretien avec Cédric Jeannot, président de I Think Security, à l'occasion du G20 Yes qui a lieu à Nice cette semaine.

L'Atelier : Pour s'implanter dans le secteur des IT, peut-on se passer de l'innovation, comme cela a été sous-entendu ce matin lors de la plénière ?

Cédric Jeannot : C'est à mon sens totalement impossible. Innovation et entreprenariat sont dans le cas présent, complètement indissociables. Le secteur technologique est tellement concentré, et évolue tellement rapidement que pour parvenir à s'y faire une place, il est nécessaire d'innover, de se différencier des autres offres. C'est valable également pour les entreprises déjà installées: cesser d'innover revient à s'auto-condamner. Mais attention, innover ne veut pas forcément dire mettre au point un nouveau produit! Il est tout à fait possible d'innover en proposant un produit déjà existant, mais en améliorant par exemple ses modalités d'utilisation, ou en facilitant son intégration dans une structure. En résumé, l'innovation ne concerne pas que les produits. Il peut aussi s'agir d'une innovation de processus.

Vous dites que l'innovation est de plus en plus rapide. Comment une entreprise doit-elle gérer cette accélération de l'innovation ?

Pour innover efficacement, l'entreprise doit anticiper les demandes du marché afin de pouvoir y répondre. L'innovation doit se faire bien avant que le besoin ne se manifeste. Il y a donc nécessité pour les entreprises de mettre en place de nouveaux processus permettant de collecter l'information et d'identifier les tendances. Notamment, il est important d'analyser avec pertinence le marché, en effectuant des études sur celui-ci. Plus essentiel encore: il faut instaurer une relation de coopération avec les clients, afin que celui-ci fasse part de ses besoins futurs. L'avantage est double: à la fois répondre en temps et en heure aux besoins, ainsi que limiter les risques, en s'assurant que la solution développée sera achetée.

Des exemples de secteurs où cette évolution est particulièrement rapide ?

Aujourd'hui, trois secteurs bien particuliers, qui se recoupent souvent, présentent le plus fort potentiel. Il s'agit du cloud, de la mobilité, ainsi que les médias sociaux. Prenons l'exemple du cloud computing: pour nous qui travaillons dans le domaine sécuritaire, nous sommes aujourd'hui obligés de considérer que celui-ci sera demain adopté par tous, entreprises comme particuliers. L'entreprise qui ne comprend pas cela aujourd'hui sera forcément largement désavantagée demain. En conclusion, je dirais qu'il nous faut proposer des solutions en nous basant sur des produits et des situations qui ne sont pas encore d'actualité. Lorsque notre produit 1 est lancé, le 2 et 3 seront déjà développés.