L'innovation tant dans les composants que dans les procédés industriels serait la clé de la croissance pour le marché de la RFID passive ultra haute fréquence, estime ABI Research...

L'innovation tant dans les composants que dans les procédés industriels serait la clé de la croissance pour le marché de la RFID passive ultra haute fréquence, estime ABI Research.
 
Le développement du marché de la RFID passive ultra haute fréquence (RFID UHF) ne pourra se réaliser que s'il est accompagné par un mouvement d'innovation venant de l'industrie, soutient ABI Research. Et le moteur de la croissance sur ce marché de se traduire en termes d'innovation dans les matériels et les composants utilisés, précise le cabinet d'analyse américain. Rappelons qu'un tag passif doit être stimulé par un signal transmis par un lecteur pour pouvoir y répondre. Soulignant les opportunités de croissance d'un segment à fort potentiel mais encore peu exploité, ABI Research incite les acteurs de l'industrie à investir le créneau de la RFID UHF.
 
Le RFID UHF, l'efficacité à tous points de vue
 
"La bande ultra haute fréquence est supérieure pour les activités de supply chain, la gestion d'actifs, et nombre d'autres applications", a expliqué Michael Liard, directeur de recherche sur les technologies RFID pour le cabinet new-yorkais. Et de préciser que "l'ultra haute fréquence propose un potentiel de lecture plus large, un meilleur débit de transfert des données, permet de réaliser des opérations beaucoup plus vite, et c'est également l'un des segments de l'industrie enregistrant la plus forte croissance".
 
La concurrence pour stimuler l'innovation
 
Dans son étude intitulée The RFID Passive Label Market: An Examination of Costs, Assembly Methods, and Future Innovation, ABI Research vise plus particulièrement les domaines liés aux activités de conversion des étiquetages codes barre. Un marché très prometteur au vu des milliers d'acteurs potentiels que comporte ce segment de marché dans le monde. Le cabinet américain estime en outre que le développement de la concurrence devrait mener à la définition de nouveaux standards de la technologie ultra haute fréquence, ainsi qu'à des gains d'efficacité dans le cadre de la fabrication des dispositifs intégrant ces technologies. 
(Atelier groupe BNP Paribas - 07/09/2007)