du consortium AIR-D. Le consortium AIR-D est un lieu de recherche et d’élaboration des nouvelles technologies de l’intelligence ambiante qui participeront à l’élaboration de la maison de demain. ...

du consortium AIR-D. Le consortium AIR-D est un lieu de recherche et d’élaboration des nouvelles technologies de l’intelligence ambiante qui participeront à l’élaboration de la maison de demain. L’intelligence ambiante se base sur trois récentes technologies : Ubiquitous Computing consistant à intégrer des microprocesseurs dans les objets de la vie quotidienne, Ubiquitous Communication permettant à ces objets de communiquer entre eux et avec l’utilisateur par un réseau sans fil et Intelligent User Interfaces permettant aux usagers de contrôler et d’interagir avec ces objets de manière la plus naturelle possible. La première action commune de ce consortium est le projet européen « Ozone » qui vient de débuter pour une durée de trente mois. Son objectif : rendre plus conviviales les interactions de l’utilisateur avec les appareils et les applications pour permettre de nouveaux services de meilleure qualité. Le premier axe de recherche concerne la reconnaissance de la parole, tout en préservant la vie privée des utilisateurs. Le second concerne l’environnement logiciel nécessaire pour déployer ces nouveaux services. La recherche sur les architectures matérielles sur lesquelles peut s’appuyer l’ambient intelligence arrive ensuite. La solution étudiée est celle des microprocesseurs. Toutes les réalisations du projet seront évaluées sur un démonstrateur mis en place à cet effet : c’est celui de la maison étendue et de son couplage avec la voiture. Il devrait être possible, à terme, de gérer sa maison depuis n’importe quel endroit. Le consortium a aussi un objectif de standardisation des résultats de ses recherches et travaux. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 26/11/2001)