Près de la moitié des internautes européens ont navigué sur les sites consacrés à la recherche d'emploi et à la carrière professionnelle au cours du deuxième trimestre 2007, selon une étude publiée par ComScore...

Près de la moitié des internautes européens ont navigué sur les sites consacrés à la recherche d'emploi et à la carrière professionnelle au cours du deuxième trimestre 2007, selon une étude publiée par ComScore.
 
Sur le Vieux Continent, Internet n'est pas utilisé que pour se divertir : 51,7 millions des internautes européens, sur les 122 millions âgés de plus de 15 ans, ont en effet visité des sites Web destinés à la recherche d'emploi et à la gestion de carrières durant le deuxième trimestre de cette année. C'est un des enseignements de l'étude menée par le spécialiste de la mesure d'audience ComScore.
 
Monster, le site préféré des Européens
 
Monster demeure le portail le plus populaire dans ce domaine : il attire en effet près de 7,7 millions de visiteurs uniques par mois, soit 15% du trafic total concernant les sites dédiés à l'emploi. Dans les quatre portails qui suivent Monster se placent trois sites dépendant d'organismes gouvernementaux. Ainsi, le site de l'ANPE, qui  réussit à fédérer 2,7 millions de visiteurs par mois (10% du trafic global).
La représentation sur le web de l'Agence Nationale Pour l'Emploi est logiquement le portail le plus fréquenté en France.
 
Les moutures nationales séduisent
 
Vient ensuite le britannique Jobcentreplus.gov.uk, avec une moyenne de 2,6 millions de visiteurs uniques par mois. Cette initiative du gouvernement Anglais arrive en troisième position des sites les plus populaires. Jobcentreplus est suivi de très près par Stepstone (2,5 millions de visiteurs) et par le site fédéral allemand Bundesagentür für Arbeit (2,4 millions de visiteurs). A noter que si la fréquentation des sites d'aide à la recherche d'emploi se ressemblent, il n'en est pas de même des taux de chômage : celui-ci ne s'élève qu'à 2,7% en Grande-Bretagne, contre 8,1% en France et 9,1% en Allemagne.
 

(Atelier groupe BNP Paribas – 30/07/2007)