Les consommateurs sont plus enclins à adopter un produit dès lors que celui-ci dépasse un certain seuil de popularité sur les sites collaboratifs.

L’internaute social influencé par les comportements collectifs

Sur les médias sociaux comme dans la vie réelle, les comportements individuels peuvent être grandement influencés par les comportements collectifs. C’est la conclusion principale d’une étude conduite par des chercheurs de l’université d’Oxford. Ceux-ci se sont intéressés aux consommateurs présents sur Facebook, et à la tendance de ces derniers à télécharger ou non telle ou telle application. Il ressort qu’au-delà d’un certain seuil de popularité, un produit a toutes les chances de susciter l’intérêt grandissant des internautes sociaux. Les analystes ont pris en compte plus de 100 millions d’installations d’applications sur le réseau social, sur une période de deux mois, courant 2007.

Un seuil à dépasser

Ces données ont permis aux chercheurs de suivre heure par heure la progression de 2700 applications, adoptées par près de 50 millions de membres de Facebook. Ils ont observé qu’une fois atteint le rythme de 55 installations par jour, une application voyait soudain sa popularité augmenter sensiblement. “En moyenne, dans les données que nous analysons, une application est installée par mille utilisateurs environ, mais les plus populaires peuvent être adoptées par 12 millions de membres”, expliquent les chercheurs. L’influence sociale joue ainsi un rôle déterminant, selon ces derniers.

Le rôle des indicateurs

D’autant que les utilisateurs peuvent également voir apparaître, dans des listes, les applications les plus populaires - localement et globalement - sur le réseau social. Pour Felix Reed-Tsochas, responsable de l’étude, “à partir d’un certain seuil, les utilisateurs ne semblent plus influencés que par le choix des autres membres de la plate-forme, et passé cette étape, la popularité engendre encore plus de popularité”.