La société de conseils et d’études marketing click and mortar, Panel On The Web, et l’agence conseil en relations publiques, Parabole Communication, ont mené une enquête ...

La société de conseils et d’études marketing click and mortar, Panel On The Web, et l’agence conseil en relations publiques, Parabole Communication, ont mené une enquête lors de la Fête de l’Internet 2002. Pendant toute la durée de la manifestation, près de 80 sites Internet, totalisant plus de un million de pages vues, ont hébergé une bannière ou un bouton de recrutement menant vers un questionnaire en ligne, placé sur le thème « Vivre l’Internet au quotidien ». Près de 1 000 questionnaires au total ont été analysés. Près de 9 internautes sur 10 se connectent depuis leur domicile. Près d’un internaute sur deux se connecte depuis le bureau ou bien le collège, le lycée ou bien encore l’université. 9 % des répondants seulement recourent aux bornes interactives. 92 % des internautes se connectant à domicile sont des hommes, contre 85 % des femmes. La proportion d’hommes et de femmes se connectant depuis le bureau ou l’école est identique entre les genres (environ 1 sur 2). 12 % seulement des internautes déclarent passer moins de temps à table ou à partager un bon repas depuis qu’ils se connectent à domicile. Moins de 10 % sacrifient à la pratique de l’Internet du temps passé entre amis, des sorties ou promenades en famille ou des moments d’intimité à deux. Moins de 5 % des internautes consacrent moins de temps à leurs enfants depuis qu’ils sont connectés à Internet. Depuis l’arrivée d’Internet à domicile, 31 % des internautes consacrent moins de temps à la lecture des magazines et des journaux, 28 % à celle d’un roman et 58 % regardent moins souvent la télévision. 22 % seulement des internautes écoutent moins souvent la radio. 62 % des hommes contre 52 % des femmes regardent moins souvent la télévision au profit d’Internet. Les autres activités évoluent de façon identique entre les hommes et les femmes. 64 % des plus de 35 ans, contre 52 % des moins de 24 ans et 55 % des 25-34 ans regardent moins souvent la télévision depuis qu’ils surfent sur Internet à domicile. 65 % des internautes ont approfondi leur intérêt pour l’informatique et les nouvelles technologies depuis qu’ils sont connectés à domicile, 43 % pour la musique, 36 % pour les hobbies/loisirs, 31 % pour l’actualité politique ou financière, 30 % pour la géographie ou les voyages. 25 % des internautes ont approfondi leur intérêt pour le cinéma et le théâtre, contre seulement 10 % pour la littérature. 67 % des internautes ne sont pas d’accord avec l’opinion selon laquelle Internet nous rend moins sociables. 27 % seulement pensent qu’Internet consacre la suprématie et la domination du modèle culturel américain. Pour plus d’un internaute sur deux, Internet est un média ouvrant de formidables opportunités pour le développement d’une meilleure compréhension entre les hommes et les nations. Pour près de 8 internautes sur 10, Internet est un support de diffusion et de partage de la connaissance et de la formation. 57 % des internautes sont tout à fait ou plutôt d’accord avec l’opinion selon laquelle « Internet, c’est comme une drogue, bientôt on ne pourra plus s’en passer ». Les étudiants sont sensiblement aussi nombreux que les professionnels à estimer qu’Internet a facilité l’exercice au quotidien de leur activité et a renforcé leurs atouts face à leurs condisciples ou collègues de travail ne disposant pas des mêmes facilités d’accès à Internet. 52 % des internautes disposent d’un accès à faible débit via un modem 56K. 33 % disposent d’une connexion ADSL depuis son domicile et 15 % d’une connexion via le câble. Plus de 80 % des internautes rédigent très souvent ou souvent des courriers électroniques. 78 % recherchent des informations utiles pour le travail ou les études, 73 % des informations ludiques, 66 % des informations pratiques. 58 % téléchargent des fichiers musicaux ou des logiciels de jeux, 36 % gèrent leur budget ou leur épargne, 30 % publient des pages personnelles. 17 % seulement des internautes pratiquent des jeux en réseau. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 16/04/2002)