Les tablettes tactiles sont appréciées des sociétés de moins de cent salariés qui y voient un moyen accessible de réaliser des démonstrations et présentations.

L'iPad plébiscité par les petites et moyennes entreprises

Le nombre d'iPad vendus à travers le monde devrait atteindre les 19,5 millions d'ici fin 2010 selon les prévisions du Gartner. Mieux, le cabinet s'attend à une croissance exponentielle propulsant les ventes à près de 55 millions d'unités en 2011 pour dépasser les 208 millions de tablettes d'ici 2014. Des chiffres dus en partie à l'adoption de la tablette par les entreprises, si l'on en croit une autre enquête menée cette fois par Techaisle qui révèle qu'à ce jour deux millions d'iPads ont été achetés par les entreprises américaines de moins de cent salariés. Et que "son utilisation est plus répandue dans les entreprises de 20 à 99 salariés". Démos, présentations, emails, et accès au web son mentionnés par Techaisle comme les principales utilités. Toutefois, la multiplication des applications ouvre l'iPad à tous les secteurs professionnels : de l'édition, l'architecture ou encore de l'immobilier souligne le Gartner.

Optimise le partage d'information et la communication quelques soit les secteurs

Tant pour permettre le partage d'informations que pour offrir diverses capacités de communication dans les secteurs orientés client : comme le commerce, l'hôtellerie et le tourisme. "En réunion, il offre des fonctions courantes telles que la prise de note, et la consultation de documents. Mais grâce à son format le lien avec autrui n'est pas rompu", explique à L'Atelier, Jean-Denis Muys expert en technologie Apple. Un avis partagé par le Gartner qui parle dans son étude d'un "format plus adapté à un environnement de vente ou d'échange d'informations". Autant d'avantages dits 'compétitifs' que doivent prendre en compte les entreprises selon le cabinet. Pour autant, pas question de parler d'un remplacement des outils existant tels que l'ordinateur. "C'est un outil complémentaire", affirment les spécialistes du Gartner.

Un outil complémentaire des outils déjà existant

Pour preuve, selon l'étude, les entreprises qui adoptent l'iPad voient aussi leur nombre moyen d'ordinateurs et d'ordiphones augmenter. "L'iPad est un outil bon marché par rapport à d'autres solutions plus complexes", explique Jean-Denis Muys. Avant d'ajouter, "c'est un investissement modeste, familier car similaire à l'iPhone et accessible sans connaissance informatiques particulières". A noter que le Gartner préconise aux entreprises de budgétiser le déploiement de l'iPad dans leurs bureaux pour la mi 2011. Même si certains départements IT restent encore réfractaires à Apple du fait que "Windows est le principale support informatique des entreprises", conclut le Gartner.