Les lunettes d'immersion seront-elles la solution miracle à la promotion des régions françaises à l'étranger ? C'est en tout cas ce sur quoi mise le département du Val d'Oise.

L'Oculus Rift, à la rescousse du tourisme étranger en région

Vendredi dernier, le Conseil général du Val d'Oise dévoilait son projet de visite virtuelle de sites touristiques du département. Mais choix étonnant pour se démarquer des autres départements, celui-ci a misé sur la technologie de l'Oculus Rift pour une réelle immersion dans le paysage.

Développé par la société de conseil et de développement en marketing digital HighLab Marketing & Technologies, ce concept de "film immersif" permet à son utilisateur de visualiser à 360° 7 hauts lieux du tourisme valdoisien dont le château d'Auvers sur Oise, l'abbaye de Royaumont, le lac d'Enghien-les-bains ou encore l'Axe Majeur de Cergy.

Si à première vue le projet proche de ceux de la Smart City peut sembler tout ce qu'il y a de plus classique (visite virtuelle d'un édifice), pour Benoit Klajn, Directeur associé d'Highlab (qui, par ailleurs, est une société elle-même valdoisienne), l'engouement de la collectivité au sujet d'une technologie encore jeune est particulièrement étonnante : "le projet a été proposé en juillet et entre la prise de décision et aujourd'hui [jour de la présentation], il ne s'est passé que 3 semaines". D'autant plus étonnant quand on voir le résultat final : "plutôt que de s'inspirer du ludique et des jeux vidéos, nous avons préféré proposer un film immersif qui tend plutôt vers le contemplatif" explique Benoit Klajn.

Celui-ci répond toutefois à une problématique forte : attirer le tourisme chinois en région. En effet, selon Gérard Lambert Motte, Conseiller général en charge de la culture du tourisme et du patrimoine pour le Conseil général, "on compte 1,8 million de touristes chinois en France chaque année, et l'objectif de l’État serait d'atteindre les 5 millions dans les années à venir".

A charge des collectivités d'attirer les touristes en région puisque la majorité est évidemment séduite par Paris. Or, "l'avantage du Val d'Oise, c'est que le département est la porte d'entrée des touristes en France via l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle", continue Gérard Lambert Motte. "L'idée serait donc de les "attraper" à la sortie de leur avion" poursuit-il et de leur proposer une "escale", peut-être un lieu de repos, avant de se jeter dans le grand bain de Paris.

Mais pour capter l'attention de ces touristes, encore faut-il que les lieux soient connus. C'est pour cette raison qu'une délégation dont le but est de promouvoir le Département à l'étranger va présenter en Chine le 18 octobre prochain le concept de visite via Oculus Rift. Cette technologie se présentant évidemment comme un atout pour attirer un pays en véritable quête d'innovation : on a ainsi pu entendre samedi l'annonce du Premier ministre Li Keqiang concernant la coopération entre la Chine et l'Allemagne sur le sujet. Et si l'innovation dans ce pays passe principalement par le mobile, les concepteurs ont eu l'idée en plus des lunettes d'immersion d'apporter la version tablette de leur visite.

Rédigé par Aurore Geraud
Responsable éditoriale