croissance. Fondée en 1995, Alphamédia, l’un des principaux fournisseurs français d’ordinateurs destinés aux grandes surfaces, a bien profité de la rentrée des classes. Son directeur général, Alain...

croissance. Fondée en 1995, Alphamédia, l’un des principaux fournisseurs français d’ordinateurs destinés aux grandes surfaces, a bien profité de la rentrée des classes. Son directeur général, Alain Berthet, explique “nous en avons vendu près de 50 000 depuis fin juin et les commandes se poursuivent au rythme de 500 machines par jour”. Grâce aux promotions à moins de 4 000 F proposées dans les rayons des hypermarchés ou les linéaires de la FNAC, Alphamédia affiche au 31 août un chiffre d’affaires en progression de 185 % par rapport à la même période de 1997, soit plus de deux fois la croissance escomptée “et il reste encore plusieurs rendez-vous prometteurs avant la fin de l’année: rentrée universitaire, fêtes de Noël ...”. A ce rythme, Alphamédia pourrait atteindre un chiffre d’affaires de 1 milliard de F avant l’an 2000. Grâce à Internet, au plan d’informatisation des écoles, à la profusion de logiciels ludo-éducatifs, à l’effondrement du prix des composants électroniques rendant l’investissement plus accessible aux familles, les ventes de micro-ordinateurs ont progressé de plus de 25 %. Selon le cabinet IDC, la France devrait passer d’un taux d’équipement informatique de 20 % fin 1997 à 23 % d’ici à décembre, soit plus de 6 millions de PC supplémentaires. De 12 % en 1993, la grande distribution assure aujourd’hui près du tiers des ventes de micro-informatique en France. Non seulement Alphamédia est distribué par la plupart des enseignes, mais la société dispose aussi de son propre réseau de vente constitué de sept magasins dans le sud du pays (50 millions de F de chiffre d’affaires prévus cette année). Alphadistri, une autre filiale, assure la commercialisation auprès des distributeurs et professionnels de composants électroniques (60 millions de F de chiffre d’affaires pour cette année), mais “nous serons au-dessus” affirme son patron. De plus, pour développer le marché informatique nord-africain, Alphamédia s’est implantée au printemps à Tunis, avec l’appui de la Banque de Tunisie. Son objectif est d’atteindre au moins 20 millions de F en 2000. (Les Echos - 28/09/1998)