redressement judiciaire depuis le 17 janvier, l'usine Akai de Honfleur (Calvados) vient d'être attribuée par le tribunal de commerce de Honfleur à la Compagnie des Signaux. 180 salariés sur 306 sero...

redressement judiciaire depuis le 17 janvier, l'usine Akai de Honfleur (Calvados) vient d'être attribuée par le tribunal de commerce de Honfleur à la Compagnie des Signaux. 180 salariés sur 306 seront repris, dont 60 en contrat à durée déterminée de 18 mois. Le 1er novembre, la production redémarrera, le site sera reconverti à la mi-1999 en unité de fabrication pour la Compagnie des Signaux comprenant un centre d'intégration d'équipements proprement dit, un centre de tests et un centre de logistique. Faute d'approvionnement, l'usine fabricant des magnétoscopes pour le compte de Semitech avait cessé toute fabrication le 14 juin dernier. Cinq patrons successifs se sont succédés à la tête de l'usine d'Honfleur au cours des trois dernières années, trois japonais et deux chinois. (Le Figaro - 02/08 - La Tribune - Les Echos - 04/08/1997)

-Cette semaine, Motorola et IBM vont annoncer le lancement d'une nouvelle ligne de microprocesseurs. N'étant pas encore parvenu à ébranler la position dominante d'Intel, Bull, son allié Motorola et leur principal client Apple entendent toujours jouer un rôle significatif sur l'un des secteurs les plus rentables de l'électronique. Au cours de l'exposition Mac-World qui se tient cette semaine à Boston, ils vont annoncer deux nouvelles versions de leurs puces PowerPC. A ce jour, 80 % des micro-ordinateurs vendus dans le monde sont équipés des microprocesseurs d'Intel. Principalement destinés aux ordinateurs personnels de haut de gamme, aux serveurs de réseaux, aux produits de "mobilité" comme les ordinateurs portables, ces nouveaux composants seront disponibles au cours des prochains mois. Pour l'instant les promoteurs de la puce PowerPC ne sont guère parvenus à séduire les industriels de la micro-informatique face au monde "Wintel" associant les processeurs d'Intel et le système d'exploitation Windows de Microsoft. Le devenir de l'architecture PowerPC va dépendre en grande partie de l'accueil fait par l'industrie à ces nouveaux membres. (Les Echos - 05/08/1997)