Un nouvel algorithme permet de prédire l'identité des personnes sur les photos en analysant les relations entre les autres personnes (ou les choses) présentes sur celles-ci.

L'utilisation du Big Data améliore la recherche d’images sur les réseaux sociaux

Aujourd’hui, les réseaux sociaux et surtout le partage de photos, ont une place de plus en plus importante dans la vie des individus. Des chercheurs de l’université de Toronto ont développés un outil permettant de rechercher des personnes et des photos de manière plus efficace, et de visualiser de manière plus représentative les relations sociales des individus. Ayant reçu le soutien du “National Science and Engineering Research Council of Canada” et présenté le 10 décembre prochain au IEEE (Institute of Electrical and Electronic Engineers) International Symposium on Multimedia, cet algorithme prédit en effet l'identité des personnes non marquées dans les photos, en analysant leurs relations à d'autres personnes sur ces mêmes photos. Le processus est similaire à la création d'un réseau social de “tag”, permettant ainsi de changer la façon de chercher des photos et des personnes parmi des milliards de références sur les médias sociaux tel que Facebook et Flickr.

Un algorithme d’identification basé sur les « tag »

L'algorithme de recherche d’image par relation sociale est d’une grande fiabilité sans pour autant utiliser d’outil de calcul ou de logiciels de reconnaissance faciale. Il se base simplement sur le nombre de « tag » et non pas le nombre de photos, ce qui le rend plus efficace que les approches standards. L’outil de recherche utilise les « tag » de localisation pour quantifier les relations entre les personnes, même celles qui ne sont pas taguées sur les photos. Ainsi, l'algorithme peut prévoir, par exemple, que la troisième personne dans une photo représentant un couple et un autre individu, est leur enfant. Ceci, en supposant que l’enfant ait été identifiée auparavant et qu’il y ait un volume suffisant d'images marquées des personnes concernées pour permettre à l'algorithme de peser avec précision les points forts des relations dans un groupe donné. Grâce à sa capacité à reconnaître les relations des individus entre eux, il offre une vision des rapports et liens de proximité entre individus, basée selon les photos et moments qu’ils ont passés ensemble.

Une nouvelle façon de définir les relations sociales entre individus

L’idée principale de cet outil est qu’en comprenant les relations entre individus, il est plus facile de chercher des images et des personnes. Le professeur Parham Aarabi ayant développé cette technologie avec son groupe d’étudiants, a pour ambition de faire de cette interface, un outil de recherche comme utilisé sur Facebook, avec à la différence qu’il permettrait de trouver de meilleurs résultats. De plus en plus de photos circulent sur les réseaux sociaux et l’identification des photos par les personnes et imparfaite et chronophage. C'est pourquoi Facebook a mis autant d'efforts à créer un logiciel de reconnaissance faciale pour reconnaître automatiquement les visages avec peu de supervision de la part de l'utilisateur. La principale valeur ajoutée de l’algorithme élaboré par l’université de Toronto est donc le fait que ce soit un outil de recherche plus efficace et capable créer des graphiques sociaux à partir de photos. Il pourrait fournir une vue plus représentative des relations de chaque individu avec les personnes de ses réseaux sociaux. Cette nouvelle technologie va recevoir courant décembre, un brevet par l'office des brevets et des marques des États-Unis.

Rédigé par Manon Garnier
Journaliste