Il est possible d'imaginer les appareils nomades comme des outils de créativité et de stimulation communautaire pour améliorer l'esprit d'équipe ou la formation. Une idée exploitée par Les Propulseurs, présents au salon Tablet in Enterprise à Paris, le 31 mars.

"La tablette est un moteur d'innovation et de créativité"

Entretien avec Anne-Caroline Paucot, responsable du projet ProPulS’ chez Les Propulseurs

L’Atelier : Comment voyez-vous la tablette numérique intervenir dans les interactions communautaires ?

Anne-Caroline Paucot : La tablette est un outil qui de prime abord sert à consommer et communiquer mais pas à créer du contenu. Malheureusement les apports de ce produit en termes collaboratifs ne sont pas assez exploitée, c’est là pour nous une piste de réflexion pour trouver des solutions de « dopage créatif » pour l’entreprise. La tablette peut donc être exploitée pour améliorer la stimulation d’idées en groupe, ce que le PC ne faisait pas puisque chacun était caché derrière son écran. Les dirigeants qui sont souvent friands de dispositifs ludiques et multimédias quant à leur « team building » pourront y voir un outil de partage de contenu qui leur permettra d’avoir de réels résultats directement à la fin de leurs ateliers.

Vous proposez un dispositif qui s’appelle ProPulS’. Quel en est le principe ?

Il est très simple et repose sur une réponse aux attentes d’entreprises qui ont besoin de voir leur processus d’innovation s’accélérer. Le but est donc de passer par des exercices qui utilisent des tablettes connectées en Wifi, et de profiter de jeux conçus sur mesure afin de créer des banques d’idée et de créativité pertinentes. Ce dispositif est donc modulable et permet également de sensibiliser les participants aux nouvelles technologies. On peut par exemple imaginer que la tablette permettra de travailler sur la conceptualisation d’un produit, son packaging ou son design, à travers un atelier de cadavre exquis. Mais la créativité pure n’est pas le seul usage possible, je pense également aux services de ressources humaines.

La tablette peut-elle améliorer les processus de recrutement ?

Oui car elle facilitera la prise de note, donc l’échange au cours des entretiens. On pourra mettre ainsi en place des scénarios ou des tests de recrutement qui nécessiteront la tablette et permettront non seulement d’appréhender la créativité d’un candidat mais également sa  réaction et sa capacité de s’adapter aux nouvelles technologies. Dans le même esprit, cet outil pourra être utilisé pour faciliter les séances de formation. Pour nous, c’est un réel outil d’aide à la décision et qui répond à des interrogations environnementales, notamment vis-à-vis de la déforestation. Enfin, nous allons trouver ce type d’outils de plus en plus fréquemment car la croissance du marché est telle que les prix vont baisser et les tablettes se populariser.