Le journal version papier court-il aux oubliettes ? Différentes initiatives peuvent le laisser penser. Après le quotidien économique flamand qui teste auprès de ses lecteurs un support numérique...

Le journal version papier court-il aux oubliettes ? Différentes initiatives peuvent le laisser penser. Après le quotidien économique flamand qui teste auprès de ses lecteurs un support numérique, Lagardère annonce le lancement, courant 2006, d'un véritable kiosque de presse numérique.
 
Comme pour la vidéo ou la radio à la demande (podcast), il sera possible d'acheter la version numérique de son quotidien ou de son magazine préféré ou bien de s'abonner. Ce type de service existe déjà de l'autre côté de l'Atlantique, à l'image de Zinio. Cependant, en Europe et notamment en France, le terrain reste vierge et nombreuses sont encore les publications qui n'ont pas de format électronique.
 
La filiale de Lagardère chargée de cette initiative est Hachette Distribution Services Digital (HDS digital). Quelques questions restent en suspense, comme par exemple le procédé sera utilisé pour protéger les contenus diffusés ou encore les supports de diffusion et de lecture (l'e-book de Sony ?).
 
Internet est une préoccupation de plus en plus essentielle pour la presse traditionnelle. L'exemple de Courrier International est à cet égard probant. En s'abonnant à la version papier de l'hebdomadaire, le lecteur a également accès à une revue de presse ainsi qu'à une traduction des articles les plus marquants de la presse internationale de manière hebdomadaire. Ce service est complémentaire à la version papier et ne la remplace donc pas. Cependant, la numérisation des contenus des publications papier semble bel et bien être l'avenir de la presse.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 06/03/2006)