IDealwine n’est ni une boutique de vin en ligne, ni une place de marché, mais une société de courtage en ligne spécialisée dans le vin, à l’image des courtiers en ligne boursiers Le site http://www...

IDealwine n’est ni une boutique de vin en ligne, ni une place de marché, mais une société de courtage en ligne spécialisée dans le vin, à l’image des courtiers en ligne boursiers Le site http://www.idealwine.com vient de débuter ses activités. IDealwine offre aux particuliers, débutants ou amateurs avertis, ainsi qu’aux professionnels, un accès privilégié à toutes les ventes de vins françaises (près de 300) grâce à un système de collecte d’ordres en ligne avant les ventes, une plate-forme d’achat et de vente sécurisée, une importante base d’informations et de cotations sur le marché du vin: 25 000 fiches produits, 8 années de résultats d’adjudications pour chacun des crus, plus de 200 000 cotations ajustées en permanence, une gamme complète d’indicateurs dynamiques: chiffres clés du marché, palmarès des ventes, une gamme d’indices uniques (iDeal Bordeaux, iDeal Bourgogne, iDeal Rhône) ainsi que des indices interactifs, la possibilité de constituer, de valoriser et de gérer sa cave en fonction de ses goûts, de sa connaissance du vin et de ses objectifs. La gamme accessible sur le site comporte plus de 1 000 vins déclinés sur 20 millésimes au minimum. Les produits sont renouvelés en permanence. Les prix vont de 100 F à plus de 10 000 F et offrent une décote d’environ 30 à 50 % par rapport aux prix du commerce traditionnel. De plus, certains des produits mis en vente sur iDealwine sont pratiquement introuvables dans les circuits de vente habituels. Dans un premier temps, iDealwine se positionne sur le marché des ventes aux enchères de vins organisées en France. Elles représentent plus de 70 % des enchères de vins organisées dans le monde. Le nombre de ventes progresse régulièrement de 40 % par an depuis 1997 avec un montant total d’adjudications devant atteindre plus d’un milliard de F en 2003. IDealwine facture une commission de 9,23 % TTC sur les enchères renversées. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 6/07/2001)