Selon la toute dernière étude des Cahiers de l’Observateur Cetelem «Les internautes – emprunteurs» 74 % des internautes sont prêts à souscrire un crédit sur Internet. Marcel Doucet, membre du di...

Selon la toute dernière étude des Cahiers de l’Observateur Cetelem «Les internautes – emprunteurs» 74 % des internautes sont prêts à souscrire un crédit sur Internet. Marcel Doucet, membre du directoire de Cetelem, directeur du réseau France, explique «les internautes-emprunteurs» se distinguent des emprunteurs en général par une plus forte perméabilité au crédit à la consommation que ce soit en termes d’images et d’opinions que d’usages: attitudes plus favorables, bénéfices amplifiés, craintes atténuées, potentiel de souscription plus élevé. Pionnière, active, familiarisée avec l’usage du web et citadine, cette population très spécifique fait preuve d’un niveau de maturité et d’implication dans sa relation au crédit plus élevé que le «consommateur-emprunteur». 60 % des «internautes-emprunteurs» sont de nouveaux clients. Il s’agit surtout d’internautes de moins de 40 ans appartenant à des catégories socioprofessionnelles supérieures. Si 74 % des internautes se déclarent prêts à souscrire un crédit sur Internet, plus de 50 % d’entre eux souhaitent souscrire des emprunts pour des produits et des montants spécifiques (voiture, ordinateur ou voyage), contre 30 % seulement pour un bien immobilier. Présentant des atouts spécifiques, répondant à des consommateurs et des comportements distincts, le crédit en ligne et les réseaux traditionnels s’avèrent plus complémentaires que concurrents. (Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 07.12.2000)