La Californie est un centre technologique important des Etats-Unis. Cependant, plusieurs problèmes de taille menacent aujourd’hui sa compétitivité. Le groupe de recherche Milken Institute, basé à Santa Monica, vient de publier une étude qui...

La Californie est un centre technologique important des Etats-Unis. Cependant, plusieurs problèmes de taille menacent aujourd’hui sa compétitivité. Le groupe de recherche Milken Institute, basé à Santa Monica, vient de publier une étude qui classe l’Etat légendaire au second rang des centres high tech du pays, derrière le Massachusetts.

Par rapport à 2002, la Californie a donc gagné une place, repassant devant le Colorado. Toutefois, les analystes du Milken Institute n’ont de cesse de répéter que c’est la faiblesse du Colorado, plus que la force de la Californie, qui explique le nouveau classement.

Le rapport du groupe de recherche a classé les 50 Etats que comptent les Etats-Unis selon 75 indicateurs de puissance technologique, regroupés en cinq catégories : recherche et développement, activité entrepreunariale, éducation, concentration de scientifiques et d’ingénieurs et proéminence du secteur technologique dans le monde des affaires.

La Californie tient toujours le haut du pavé en termes d’investissements consentis à la recherche et développement, de levées de fonds et de concentration d’entreprises high tech. Cette dernière caractéristique mérite cependant d’être nuancée : ajustée au nombre d’habitants de l’Etat, elle passe derrière celle observée dans le Massachusetts.

Le leadership historique de la Californie sur le secteur technologique est déjà en péril, aujourd’hui. Preuve de cette affirmation du Milken Institute, la dégradation du niveau des universités de l’Etat. La Californie est tombée de la 12ème à la 21ème place dans la catégorie de la recherche universitaire en ingénierie. Les économies réalisées par l’Etat dans le domaine de la recherche commencent d’ailleurs à se faire sentir, selon les analystes du Milken Institute : la Californie est ainsi passée de la 6ème à la 13ème place, concernant le nombre annuel de créations d’entreprises par habitant.