En plus de permettre aux internautes de comparer les prix des produits sur la Toile, les sites de comparaison de prix ont tout à gagner à fournir aussi du contenu, notamment éditorial. Entretien avec Nicolas Jornet, Directeur France de Kelkoo, comparateur de prix en ligne.

"Les comparateurs de prix doivent aussi fournir du contenu éditorial"

L’Atelier : Les commerçants sont-ils conscients du rôle joué par un comparateur ?

Nicolas Jornet : Avant 2005, les e-marchands pensaient que les comparateurs de prix étaient des intermédiaires dont ils pouvaient se passer. Ils se sont finalement rendus compte que nous pouvons non seulement leur apporter du trafic - entre 1 et 3 % -, mais également des données clés. L’e-commerce est un secteur qui nécessite des offres commerciales agressives et le comparateur aide à les afficher et donc à améliorer la notoriété d’un distributeur. Autre aspect non négligeable, l’ensemble des catalogues réunis peut permettre au marchand de faire du benchmark.

La diversité des produits comparés est-elle le seul motif qui fait venir les internautes sur le site d'un comparateur ?

Non, en plus d’avoir besoin du service qu’on leur fournit, les internautes sont aussi à la recherche de contenu. Notre rôle est de les accompagner dans leurs achats et pour cela, nous devons être capables de connaître leurs attentes et de les traduire. Cela se fait à travers des newsletter, des guides thématiques ou encore des idées cadeaux. Nous proposons également de fournir du contenu plus spécialisé. Kelkoo a mené des études sur les comportements des seniors et des adolescents face à l’achat en ligne. Ces dernières sont présentes sur une page dédiée et peuvent ainsi aider les parents à mieux connaître leurs enfants. C’est aussi une source d’informations pour les e-marchands. D’ailleurs notre prochain objectif est de mener une nouvelle étude sur les achats de voyages en ligne.

Et gagnerez-vous à profiter de l'engouement pour les réseaux sociaux et le mobile ?

Définitivement. Kelkoo développe une stratégie de présence en ligne très large, grâce à notre newsletter, notre blog, Facebook et Twitter. Les réseaux sociaux sont une manière de prolonger le partage de contenu et de mieux s’adresser aux consommateurs. Côté mobile, les comparateurs ont aussi à y gagner. La version de notre application iPhone va ainsi évoluer d’ici la fin de l’année.

Rédigé par Hugo Sedouramane