La grande majorité des entreprises veut un retour précis des clients. Mais obtenir un feedback de qualité peut se révéler compliqué. Deux startups présentent des solutions pour résoudre ce problème.

Toutes deux en compétition lors du salon LeWeb 2014, les startups Noospher et Braineet semblent avoir le même positionnement sur le marché du feedback : elles veulent créer des boîtes à idées virtuelles qui permettraient aux utilisateurs de délivrer leur retour et de partager leurs idées. La volonté est claire de permettre aux entreprises (ou aux collectivités) quelle qu’elles soient d’obtenir un feedback qualitatif et constructif : “On met le focus sur les marques pour obtenir des idées réalisables” insiste Jonathan Livescault de Braineet qui propose de nombreuses options supplémentaires destinées aux entreprises. Tout le problème consiste donc à faire le tri et à faire ressortir le meilleur de ce genre d’outils qui peuvent générer des messages redondants, inutiles voire agressifs.

Le même problème s’était posé pour Critizr fondée il y a plusieurs années à Lille. La startup proposait alors, elle aussi, un système pour permettre aux clients de laisser des avis ou de signaler des problèmes. L’outil était donc axé principalement sur la satisfaction client. Ce n’est pas tout à fait le cas de Noospher et Braineet qui entendent faire remonter les bonnes idées des consommateurs, des usagers ou des citoyens. Pour cela l’application Braineet impose à ses utilisateurs de commencer leurs messages par “et si…”, une manière comme une autre d’encourager les idées constructives. Reste à trier toutes ces idées.

En fait les solutions proposées par les deux startups sont connues depuis longtemps : ce sont celles qui ont fondé Twitter. Chez Noospher, les utilisateurs peuvent ainsi suivre les boîtes à idées des marques de la même manière que l’on suit des comptes Twitter. Et chez Braineet, un système de hashtags et d’arobases permet de faire ressortir les idées de 140 caractères par catégories ou par entreprises. Autre innovation, le “dislike” de Braineet permettrait de faire du tri dans les messages. La modération serait donc faite par les utilisateurs eux-mêmes qui cliqueraient sur ce bouton “dislike” à chaque contenu peu pertinent.

Chez Noospher au contraire, un bouton “approve” permet de faire remonter le meilleur des idées, ou du moins les plus populaires. Cela dit les deux startups ne sont pas les seules à s’être lancées sur le marché des plateformes d’avis et de partage d’idées et, comme les autres projets lancés ces dernières années, elles auront sans doute besoin d’un grand nombre d’utilisateurs avant d’être efficaces. Tâche qui semble loin d’être évidente.

Rédigé par Guillaume Scifo