280 000 Américains doivent recevoir ces jours-ci un message les avertissant que leurs données personnelles ont pu être détournées pour être utilisées frauduleusement : numéros de sécurité...

280 000 Américains doivent recevoir ces jours-ci un message les avertissant que leurs données personnelles ont pu être détournées pour être utilisées frauduleusement : numéros de sécurité sociale, de permis de conduire, adresses... La société LexisNexis, filiale du groupe Reed Elsevier, a fait savoir mardi qu'une faille avait été découverte sur sa base de données Seisint.

32 000 personnes avaient déjà fait les frais de cette faille début mars... Ils sont désormais 312 000 dont les données se promènent probablement dans la nature depuis deux ans ! Le spécialiste du courtage de données a reconnu que sa base de données avait été craquée plusieurs fois par des pirates ayant récupéré les mots de passe d'accès aux données.

Au total, LexisNexis a identifié 59 incidents de sécurité. D'après la maison-mère Reed Elsevier, aucun vol possible de données n'a pour l'instant été utilisé à des fins frauduleuses... Heureusement, les données volatilisées ne concernent pas les informations bancaires des individus. Reste que l'incident, relaté par toute la presse américaine ce mercredi, n'est pas excellent pour l'image de marque de LexisNexis...

(Atelier groupe BNP Paribas - 13/04/2005)