[French Tech Tour] Pour ce tour des villes labellisées French Tech, L'Atelier revient sur l'écosystème de l'innovation lillois.

Lille, un écosystème de l’innovation tourné vers l’international

Forte de ses quelques 230 000 habitants, Lille constitue le centre névralgique du Nord-Pas-de-Calais. Autrefois fief minier et textile, le Nord fut l’un des territoires moteurs de l'économie française au 19e siècle. Mais lentement, la tertiairisation de l'économie est venue à bout de la fameuse « usine de la France ». La région affichait d'ailleurs au 4e trimestre 2014 13 % de demandeurs d'emploi (3 points de plus que la moyenne des régions françaises) et un taux de pauvreté de 19,3 % (5 points de plus que la moyenne française, 770 000 personnes concernées) selon les chiffres de l'INSEE.

Chiffres

Les Chtis seraient-ils les parents pauvres de la France ? La fibre entrepreneuriale, historique, présente dans cette zone géographique semble pourtant prouver le contraire. Depuis toujours, le Nord a été le berceau de géants de l'économie française tels Auchan, Décathlon, Leroy Merlin et Kiabi, pour n'en citer que certains. Plus récemment, la scène lilloise a vu émerger de grands acteurs de la sphère ETI en France, à l'image de l'hébergeur internet OVH.

« Dans les 15 à 20 ans à venir, le challenge pour notre région est le suivant :

- soit l’ensemble des acteurs régionaux se mobilisent pour faire en sorte que notre territoire devienne leader au niveau européen dans quelques domaines d’activités stratégiques (…) ;

- soit les acteurs régionaux n’arrivent pas à se mobiliser pour répondre à ces défis, auquel cas le tissu économique régional continuera à se fragiliser, et le Nord–Pas-de-Calais restera une région atelier de sous-traitance et donc soumise à des décisions extérieures »,

extrait du rapport de la 18e Conférence Permanente du Schéma régional de développement économique (SRDE) – 4 décembre 2013

Se reconvertir grâce à l'innovation, voici le fer de lance de Lille et ses environs, un mouvement d’abord impulsé par l’État et la région Nord-Pas-de-Calais. En 2013, la région appuyée par le gouvernement lançait en effet la mise en oeuvre de sa Stratégie de Recherche et d'Innovation pour une Spécialisation Intelligente recoupant également la Stratégie Régionale de l'Intelligence Économique (SRIE) afin de renforcer l’économie du Nord-Pas-de-Calais. Un plan s’étendant jusqu’en 2020 qui prône une croissance durable, une compétitivité sur le plan national et international, ainsi qu’une anticipation des mutations économiques. Ce qui pousse certains à dire que la région Nord-Pas-de-Calais constitue l’une des régions qui soutient le plus l'innovation en France aujourd'hui.

 

Un cadre favorable à l’innovation impulsé d’abord par la région et l’État  

Avec cet encouragement du côté du secteur public, les infrastructures en support de l'innovation ont fleuri au cours des dernières années, avec en tête de file EuraTechnologies qui a récemment figuré dans le top 10 des incubateurs européens réalisé par Fundacity, une plateforme de mise en relation entre investisseurs et accélérateurs. Depuis sa création il y a 5 ans, 250 entreprises sont passées par les portes de cette ancienne usine textile lilloise aujourd'hui reconvertie en un centre de l'innovation dans le domaine des nouvelles technologies et du numérique. « Nous essayons de construire notre propre modèle et contribuons à créer un des écosystèmes de l'innovation les plus prometteurs de France », explique Raouti Chehi, fondateur et Directeur Général d'EuraTechnologies.

Euratechnologies
                                             EuraTechnologies, un centre dédié aux TIC 
 

Non loin de Lille, à Tourcoing, on relève aussi l'existence de la Plaine Images, un espace dédié à l'innovation dans le domaine des images numériques et des industries créatives. On relève aussi le Parc EuraSanté, un des plus grands campus hospitalo-universitaires d'Europe. Les écoles de commerce et d'ingénieur présentes sur le territoire sont aussi plusieurs à proposer des programmes d'incubation et des lieux d'innovation au sens large (tels des fablabs), à l'image de l'Institut Supérieur de l’Électronique et du Numérique (ISEN).

De surcroît, les événements tech commencent d'ailleurs à fourmiller pour soutenir et voir grandir cette communauté entrepreneuriale, ce qu'on retrouve à Euratechnologies mais pas que. Startup Weekend a également déjà fait son entrée à Lille et à Dunkerque.

Giroptic
                                                    La start-up Giroptic et sa caméra HD 360°
 

Miser sur l'innovation technologique pour se reconvertir, voilà la direction stratégique que semble opérer Lille grâce à des start-up émergent dans l'IoT, le big data adapté au retail, la cybersécurité mais aussi le hardware pour l'e-santé, le bien-être et la culture - héritage de son titre de capital européenne de la culture en 2004. D’ailleurs des start-up lilloises commencent à faire parler d’elles, c’est le cas de Click and Walk, qui officie dans le crowd marketing ou encore Giroptic avec sa caméra HD 360°.

Le label French Tech initié par Axelle Lemaire a d’ailleurs inspiré la communauté entrepreneuriale de la métropole à se fédérer pour pousser la candidature lilloise. Le mouvement « Lille is French Tech » en est l’illustration concrète. Son Comité d’orientation stratégique fédère d’ailleurs des acteurs du secteur privé et du public afin de favoriser l’émergence de « pépites IT » comme le confiait Mongi Zidi,  président du PRN (Pôle régional numérique), PDG de la société Archimed et Président du Comité, lors d’une interview au journal La Tribune.

Lille French Tech

Attirer et retenir les talents, le challenge de l’écosystème lillois

Des challenges attendent aussi l’écosystème lillois pour qu’il prenne pleinement son envol. Si la labellisation French Tech a eu la vertu d’attirer les regards sur Lille comme le souligne Raouti Chehi, on manque encore, comme à l’échelle nationale,, de financements de plusieurs dizaines de millions d’euros. Aussi, si la ville jouit d’un vivier d’écoles et de formations universitaires renommées, à l’image du master Entrepreneurship de l’EDHEC, il lui est néanmoins difficile de retenir les talents qui sortent de ces mêmes structures. « Nous subissons encore un déficit d’image, qu’il s’agisse des clichés sur le climat ou plus sérieusement sur le paysage anciennement industriel de Lille », commente Raouti Chehi. Selon le Directeur Général d’Euratechnologies, elle lui reste encore à développer sa capacité à attirer les entrepreneurs et les projets « afin de se donner toutes les chances de compter des success stories parmi ses rangs ».

un emplacement stratégique

                     Lille offre des opportunités d'expansion à l'international pour ses start-up

On ne saurait pour autant oublier les atouts de la métropole lilloise. Elle jouit d’abord d'une situation géographique avantageuse car frontalière. Et pour cause, située au milieu d’un triangle stratégique Paris-Bruxelles-Amsterdam, elle offre l'opportunité d'une ouverture à l'international évidente pour les entrepreneurs. Lille, c’est peut-être aussi l’un des rares endroits en France où subsiste une véritable culture de l’entrepreneuriat, héritage de ces grandes familles d’entrepreneurs.

Aujourd’hui, 200 entreprises de plus de 200 salariés et 150 ETI, toutes activités confondues, sont implantées sur le territoire de la métropole lilloise. Par ailleurs, en 2012, l’INSEE évoquait le chiffre de 9 000 créations et reprises d’entreprises. Ce qui se transforme en un réseau puissant pour les start-up qui s’y installent, autant de partenaires et/ou clients potentiels. Enfin, Lille offre une qualité de vie supérieure aux capitales qu’elle borde, loyers abordables et cuisine régionale aidant.

Rédigé par Pauline Canteneur