et amplifier leur développement économique. Lors de la réunion de l’Electronic Business Group, Lionel Jospin a confirmé sa confiance dans la capacité des secteurs des technologies de l’information...

et amplifier leur développement économique. Lors de la réunion de l’Electronic Business Group, Lionel Jospin a confirmé sa confiance dans la capacité des secteurs des technologies de l’information à poursuivre et à amplifier leur développement économique. Selon lui, les jeunes entreprises innovantes, les start-up demeurent un potentiel prometteur. Il a notamment fait part des efforts de soutien consentis par le gouvernement. Une enveloppe de 150 millions d’euros sera consacrée au soutien aux PME et à l’augmentation de l’effort public en faveur de l’innovation. Pour répondre au risque de désengagement de certains investisseurs privés, un fonds de co-investissement sera créé d’ici la fin de l’année. Son objectif : aider les jeunes entreprises à forte composante technologique à compléter ou renouveler leurs tours de table. Son montant initial sera de 60 millions d’euros et pourra être augmenté par la Banque européenne d’investissement. Le Premier Ministre a également annoncé que les secteurs des technologies de l’information et de la communication représentent déjà plus de 6 % du PIB français. Il a rappelé que la priorité du gouvernement est de favoriser l’accès à Internet. Des mesures, comme la disposition fiscale favorisant le don d’ordinateurs aux salariés adoptée l’an passé, commencent à porter leur fruit. Il a tenu a rappelé que le coût d’accès à l’Internet ne doit pas être une barrière. Pour lutter contre la dimension territoriale du « fossé numérique », le gouvernement a lancé le 9 juillet dernier un plan pour une couverture territoriale complète en haut débit, mobilisant plus de 1,5 milliard de F en investissement direct et 10 milliards en prêts de long terme bonifiés. L’objectif fixé par Lionel Jospin est de permettre l’accès au haut débit sur tout le territoire en 2005. Le gouvernement a souhaité également traduire son soutien aux secteurs innovants par une forte décision concernant l’UMTS. Lionel Jospin s’est félicité que le gouvernement ait réduit le prix d’entrée et allongé la durée des licences, tout en relançant la procédure d’attribution de nouvelles licences pour assurer une concurrence accrue. Lionel Jospin a déclaré « mon ambition est que la France devienne l’économie numérique la plus dynamique d’Europe. (Christine Weissrock – Atelier BNP Pazribas – 16/11/2001)