Aux Etats-Unis, les e-readers connaissent une popularité grandissante auprès d'une population qui déclare plus lire depuis qu'elle en possède.

Les liseuses électroniques encouragent la lecture

L'industrie du e-book se porte bien aux Etats-Unis : 15% des Américains possèdent désormais une liseuse électronique. Ils n'étaient que 8% il y a encore un an. Le sondage de Harris Interactive, réalisé en juillet 2011, révèle également que, parmi ceux qui ne disposent pas encore de ce type d'outils, 15% prévoient d'en réaliser l'acquisition dans les six prochains mois. Ce qu'il faut retenir de cette étude, c'est que ce type de support semble encourager la lecture : si 16% des Américains lisent entre 11 et 20 ouvrages par an (électroniques ou non), ce chiffre grimpe à 32% pour les utilisateurs de Kindle et autres e-readers ou de tablettes. Même constat lorsque l'on regarde les résultats pour plus de 21 livres par an (20% contre 27%).

Les possesseurs d'e-Readers lisent plus que les autres

Concernant les ventes de livres, on peut observer un phénomène similaire. 32% des Américains déclarent n'avoir acheté aucun livre l'an dernier contre seulement 6% pour les possesseurs de liseuses électroniques. 34% des utilisateurs d'e-Readers ont acheté ou téléchargé plus de 11 livres sur la même période contre 19% pour les autres. L'une des critiques principales faites aux personnes détenant une liseuse était qu'ils téléchargeaient beaucoup plus de livres qu'ils n'en auraient achetés en format papier, profitant notamment des prix très réduits sur les e-books. Leur volume de lecture, lui, n'augmenterait pas. Selon l'étude, ce dernier préjugé est faux. La moitié des Américains (utilisateurs d'e-Readers ou non) déclarent lire autant qu'il y a 6 mois. En revanche, 36% des possesseurs de liseuses disent lire d'avantage.

Des genres appréciés par les deux "communautés"

Mais, indépendamment de leur mode de lecture, les Américains préfèrent certains genres d'ouvrages. Dans les catégories recouvrant le registre de la fiction, ce sont les romans policiers (47%), de science-fiction (25%), les auteurs classiques (23%) ou encore les romances (23%) qui remportent la majorité des suffrages. Dans les registres non-fictionnels, les biographies (29%), les livres d'Histoire (27%) ou traitant de la religion et de la spiritualité (24%) arrivent en tête.