Comment améliorer l'expérience de lecture numérique ? En rendant son appareil capable de détecter les actions de l'utilisateur sur l'écran mais aussi à sa périphérie et en facilitant le contrôle par la pression.

Pour améliorer l’expérience de lecture sur un livre électronique, une tablette tactile ou un smartphone, une équipe de recherche de l’Institut de Sciences et Technologies KAIST à Daejeon, en Corée, a dévoilé hier un système de lecture baptisé Smart E-Book. Cette technologie permet de lire un document numérique de manière aussi naturelle que dans un livre ou un magazine. Les chercheurs ont mis au point un algorithme de conversion capable de détecter les événements à la fois à l’intérieur de l’écran, et autour. Les chercheurs se sont inspirés du «bezel management» (gestion des cadres), qui est déjà utilisé pour avoir une image continue sur plusieurs moniteurs. Contrairement aux autres systèmes de lecture de livres numériques, où les doigts des utilisateurs sont limités à l’écran d’affichage, la technologie Smart E-book est capable de prendre en compte des  mouvements de doigts au delà de l’écran, jusqu’au périmètre du terminal. Ce qui permet de ne pas intervenir sur l’écran en lui-même.

De la gestion des cadres améliorée

Le système est “multi-touch”, à savoir qu’il est capable de reconnaître les différences dans les mouvements de doigts (glisser, pointer...) et la pression effectuée sur le terminal. Au final, le lecteur peut, par exemple en plaçant un doigt ou un pouce sur l’écran, feuilleter des pages une à une, ou plus rapidement. Si feuilleter les pages est aussi disponible sur d’autres systèmes e-books, ici, il est également possible, grâce à un rendu 3D, de consulter le contenu d’une page retournée. Une fonction “bookmark” permet des aller-retours entre plusieurs pages. Pour mieux se rendre compte en quoi ce Smart E-Book est original, les chercheurs proposent une vidéo de démonstration, à voir ici.

Mieux qu’un livre ?

Cette technologie risque accélérer l’usage des terminaux mobiles pour la lecture de e-books”, estime le professeur Howon Lee, directeur de ces recherches. A noter, cette technologie est compatible avec les e-book existants. De fait, cette nouvelle manière de lire pourrait même surpasser l'expérience du livre papier. Cet e-book nouvelle génération dispose en effet d’autres caractéristiques, comme la capacité à contrôler le retournement des pages, en faisant varier le nombre de doigts appliquées à l’écran (deux doigts pour deux pages, trois pour trois, et ainsi de suite), ou bien la vitesse des doigts. Le lecteur pourra aussi dessiner avec son doigt un chiffre, et pourra accéder directement à la page portant ce numéro.