Il est maintenant possible de retrouver l'usager d'un téléphone mobile sans passer par un service extérieur ou un service tiers. Ainsi, l'utilisateur jouit d'un plus grand respect de son espace privé.

Retrouver une personne par son téléphone portable ne passe pas forcément par le pistage de son GPS. Une nouvelle méthode, proposée par le département en Science de l'Informatique de l'université d'Helsinki ne demande aucune modification des infrastructures mobiles existantes ni l'ajout de capteurs à l'appareil. La seule contrainte est de pouvoir installer un logiciel sur son mobile. Le système collecte des données de localisation et de mouvement sur une personne sans avoir recours à un opérateur ou à un service extérieur.
Une méthode concurrente à celle de Latitude
Pour localiser les personnes, le chercheur propose trois méthodes. Toutes se basent sur la reconnaissance de la personne au moment où elle change d'antenne relais. À ce moment, le téléphone reçoit de nouvelles données et envoie des informations personnelles. Il devient ainsi possible de localiser la personne et même de prédire ses mouvements en se basant sur un historique des mouvements précédents. Un système similaire est développé par Google en se basant sur son outil GoogleMap, Latitude.
Une méthode moins intrusive
Kari Laasonen, explique à L'Atelier que "le but est de rendre la localisation de quelqu'un depuis son téléphone portable possible en réduisant au maximum les risques d'atteintes à la vie privée". Une solution idéale pour les professionnels qui peuvent ainsi retrouver plus facilement leurs collègues et les guider vers les lieux de rendez-vous. En règle générale, ce type de service est intrusif et ne respecte pas forcément la vie privée des utilisateurs. Le logiciel ne dépendant d'aucun réseau, l'utilisateur est seul maître des informations qu'il envoie. "L'utilisateur a le contrôle total sur ses informations de localisation et peut choisir les personnes autorisées à y accéder".