L'américain Resumix, leader mondial sur le marché des logiciels de présélection, permet aux employeurs de trier et de filtrer les nombreux CV qu'ils reçoivent, grâce à une technique d'évaluation in...

L'américain Resumix, leader mondial sur le marché des logiciels de présélection, permet aux employeurs de trier et de filtrer les nombreux CV qu'ils reçoivent, grâce à une technique d'évaluation interactive des candidats. Automatiquement, le logiciel extrait du libellé d'une offre d'emploi un formulaire d'évaluation que le candidat intéressé par l'annonce doit remplir. Ensuite, les postulants sont classés dans un tableau en fonction de la note obtenue au test. L'employeur peut consulter le rapport complet de la copie de chaque candidat. Conservant toutefois la maîtrise du mode de calcul, le recruteur détermine, au préalable, les critères devant départager les candidats. Au cours de la première utilisation de ce logiciel, Cisco aurait ainsi économisé près de 7 millions de dollars (44,5 millions de F). Pour obtenir ce logiciel, il faut tout de même débourser 100 000 dollars environ (635 000 F). Le recours à des outils de sélection automatique des candidatures électroniques, très répandu déjà aux Etats-Unis, fait son apparition en France. Des sociétés, comme Cegetel ou Pechiney, s'appuient sur un logiciel de traitement des candidatures mis au point par la société française Aldea. Les CV reçus sur une base de données, fonctionnant, à l'instar d'un moteur de recherche, par mots-clés permettant à l'employeur de privilégier une candidature en fonction de critères choisis, sont stockés par le logiciel. Ces techniques ne permettent toutefois de trier que les candidatures reçues par les entreprises ou les sites emplois. Aux Etats-Unis, des "agents intelligents" sont programmés pour collecter les CV dispersés sur le web et les sélectionner selon des profils bien déterminés. (Le Monde Interactif - 23/06/1999)