Le LTE Direct, service de mobile-à-mobile (device-to-device) toujours connectés aux autres devices, permet d’étendre la proximité – au sens de la détection – à plus de 500 mètres.

Le LTE Direct permet aux smartphones de rester connectés sans réseau

Bien sûr des technologies existent, les iBeacons d’un côté, les applications de géolocalisation de l’autre. L’avantage du jeune LTE Direct est sa robustesse technique qui rend possible certaines tâches jusqu’alors "instables", comme celle de fournir du contenu géolocalisé passant d’une application à une autre, (d’un réseau social au marketing e-commerce). En effet, le LTE Direct, une technologie de communication à distance, très appréciée des constructeurs et des créateurs d’applications, peut diminuer l’importance des antennes relais dans l’utilisation des smartphones. C’est l’entreprise Qualcomm qui a été pionnière dans l’utilisation de cette technologie comme un moyen de repérer les smartphones à proximité et, subséquemment, de permettre de s’échanger des informations. Un smartphone utilisant ce type de technologie pourrait être constamment à la recherche d’autres devices auxquels se lier pour échanger du contenu. Et ce, sans drainer la batterie du-dit smarpthone grâce à l’économie du trajet des ondes jusqu’aux antennes-relais que permet le LTE Direct. L’utilisateur pourrait être tenu informé d’événements spontanés qui croiseraient sa route.

Le segment très occupé des réseaux de proximité

Beaucoup d’applications et de services reposent déjà sur le WIFI ou le Bluetooth, mais elles furent toutes acculées à des limitations d’ordre techniques. Limites que le technologie LTE Direct pourrait dépasser pour transformer cette tendance à la mode en un marché à très haut potentiel. En effet, il manquait un service pour servir les besoins de géolocalisation permanente, c’est-à-dire pour relever le challenge d’une connexion entre mobiles à proximité. C’est en cela très différent des balises "beacons" qui servent à envoyer du contenu personnalisé à un smartphone selon sa localisation. Utilisés par Macy’s  (produits par Apple) depuis quelques années, les iBeacons ont une porté spatiale beaucoup plus réduite que ce que permet le LTE Direct. Quant à la géolocalisation par GPS, si elle permet une navigation unique dans l’espace, elle reste un moyen de communiquer avec un satellite depuis son smartphone. L’avantage du LTE Direct est aussi, dans la communication rendue possible entre smartphone, de conserver une grande sécurité des données puisque les ondes passent par les opérateurs mobiles et non les antennes relais.

L’explosion des applications du LTE Direct dans des secteurs divers

La prochaine tendance mobile est de découvrir comment les utilisateurs peuvent communiquer entre eux sans l’aide d’un réseau central quelconque, téléphonique ou internet. Le LTE Direct peut aussi très bien être utilisé pour cibler des utilisateurs selon leur déplacement dans l’espace, et cette idée pourrait être particulièrement intéressante pour un marketing très segmenté. Sa standardisation est d’ores et déjà en marche à travers un travail sur l’opérationnel et l’intérêt de programmeurs. Par exemple le Yahoo Labs s’est notamment appuyée sur cette technologie pour un projet de guide touristique d’une nouvelle génération. L’utilisateur peut indiquer le temps libre qu’il a devant lui et l’application, communiquant plus directement avec les balises alentours, peut organiser immédiatement un emploi du temps pour les 10 minutes ou les 2 heures à suivre. Les réseaux téléphoniques ont néanmoins leurs mots à dire dans la démocratisation du LTE Direct puisque les ondes radios utilisées restent les leurs. Les réseaux traditionnels peuvent donc contrôler l’accès des smartphones à l’une ou l’autre des bandes passantes.

Rédigé par Simon Guigue