La start-up Luka propose un service de recommandation de restaurants basé sur l’intelligence artificielle. Celle-ci prend la forme d’une simple conversation par messages instantanés.

Luka ou l’intelligence artificielle au service de la recommandation de restaurants

Les start-up s’attaquant à la restauration sont nombreuses, toutes rassemblées autour du nom générique « foodtech » et dont la tendance majeure est la livraison express. En effet, de nombreux services proposent des livraisons en un temps record sans pour autant négliger la qualité (Postmates, Sprig, Munchery …). L’autre aspect de la foodtech recouvre les recommandations de restaurants en fonction des avis et de la géolocalisation des utilisateurs. Le service le plus connu est Yelp, application permettant de trouver des bars, restaurants, ou autres établissements à proximité en offrant la possibilité de les noter. Créé en 2004 à San Francisco, Yelp est devenu la principale plateforme pour la recherche de business locaux mais surtout pour la critique des établissements : les restaurants sont donc soucieux d’améliorer leur note pour conserver leur affluence. 

Il est indéniable que la critique est un des principaux paramètres dans le choix d’un établissement de restauration. Cependant, Yelp n’offre pas d’instantanéité, pas de proximité et donc pas de conseils personnalisés. Grâce à l’intelligence artificielle, la start-up basée à San Francisco Luka propose de résoudre ce problème par un service de recommandations qui repose sur une conversation instantanée. 

Une conversation en guise de service de recommandation 

Luka, anciennement nommé IO, s’attaque à la recommandation via la proximité et l’instantanéité avec l’utilisateur. Comme s’il conversait avec un ami par SMS, celui-ci est en effet en mesure de demander des recommandations à l’algorithme développé par Luka sur les 2 000 établissements de restauration enregistrés dans l’application. Le service n’est pour l’instant disponible que dans la baie de San Francisco. L’interface s’apparente à une simple conversation.  

L’utilisateur peut poser n’importe quelles questions à l’application comme « Tu as un bon restaurant à me conseiller ce soir ?» ou même « où me conseillerais-tu d’aller ce soir pour un rencard ? ». Luka est alors en mesure d’envoyer instantanément des recommandations de restaurants à proximité, en s’appuyant sur les prix, les menus, les recommandations Yelp et Foursquare, des photos … A cela s’ajoute l’apprentissage de l’algorithme : Luka apprend les goûts de l’utilisateur par exemple (végétarien, amateur de viande …). Le service est donc sans frictions pour l’utilisateur qui a juste à attendre les recommandations du service et affiner son choix en posant des questions plus précises. Luka veut donc s’apparenter à un ami auquel l’utilisateur demanderait conseil sur un restaurant.

Rédigé par Arthur de Villemandy