Le marché des diodes électroluminescentes organiques aborde une phase ascendante selon NanoMarkets. Les nanotechnologies devraient contribuer au développement de ces produits...

Le marché des diodes électroluminescentes organiques aborde une phase ascendante selon NanoMarkets. Les nanotechnologies devraient contribuer au développement de ces produits.
L'essor des nouvelles technologies pourrait bien changer la donne du marché de l'électroluminescence. C'est en tout cas la conclusion que tire Nanomarkets à l'issue de son étude consacrée au marché de la lumière artificielle. D'après le cabinet d'analyse, l'électroluminescence de type organique représenterait un marché de près de trois milliards de dollars à l'orée de 2012, et doublerait d'ici 2014. Cette forte croissance, explique-t-il, sera notamment tirée par le fort potentiel des diodes électroluminescentes organiques (OLED) et des nanotubes de carbone.
L'affichage rétroéclairé à l'honneur
Quelques appareils portatifs (téléphones mobiles, consoles de jeux) dotés d'écrans rétroéclairés bénéficient de cette technologie OLED, et sa généralisation à de nouveaux domaines est déjà en vue. NanoMarkets évoque en outre les activités architecturales, l'éclairage général, la signalisation et le monde industriel comme probables débouchés des produits à diodes électroluminescentes organiques.
Les applications de rétroéclairage devraient se tailler la part du lion sur ce marché au cours de ces prochaines années. L'étude précise en effet que les LED à haute luminosité des écrans LCD actuels présentent des performances moindres que les OLED, plus puissantes.
La lumière dans tous ses états
L'éclairage général se pose également comme un domaine d'application à haut potentiel selon Nanomarkets. L'étude met effectivement en parallèle la capacité de diffusion de lumière d'une ampoule classique et d'une diode OLED, cette dernière se montrant autrement plus performante. En valeur, ce segment de marché sera le second débouché porteur pour la technologie OLED, précise l'étude. En ce qui concerne l'architecture, la lumière organique devrait être à l'origine de nombreuses innovations. L'analyste cite des exemples de produits à venir tels que les murs de lumière, des structures lumineuses flexibles, des tuiles aux couleurs changeantes...
(Atelier groupe BNP Paribas – 19/07/2007)