L'utilisation des tablettes évolue avec le temps. Après six mois de découverte, les utilisateurs retournent à leur PC pour certaines tâches, y compris pour les achats en ligne. Les marketeurs doivent tenir compte de ce cycle de vie.

Après la "lune de miel", le désamour chez les utilisateurs de tablettes

La façon dont les consommateurs utilisent leurs appareils évolue dans le temps, voilà la conclusion d'une récente étude de l'agence de consulting Rosetta sur l'utilisation des tablettes. Une des découvertes clés réside dans le fait que les gens ont tendance à utiliser beaucoup plus leur tablette au cours des six mois qui suivent leur achat. Ils utilisent, par exemple, leur tablette pour lire ou vérifier des e-mails, regarder la TV ou un film, lire des e-books, des magazines ou des journaux et consulter les sites de réseaux sociaux. Les experts de Rosetta appellent cette période la « phase lune de miel » : les utilisateurs sont tellement avides de découvrir leur nouvel appareil qu'ils l'utilisent énormément, pour de nombreuses activités. Mais après quelques mois, l'utilisation de la tablette se stabilise et se cantonne à certaines activités.

Avec le temps, les utilisateurs de tablette retournent au PC pour certaines activités

L'étude montre, qu'une fois passée la phase « lune de miel »,  les utilisateurs de tablettes retournent au PC pour certaines activités. Par exemple, les utilisateurs de tablettes ont tendance à réduire leurs achats en ligne via leur tablette après un certain temps : 27% de ceux qui ont une tablette depuis 3 à 6 mois achètent de nouveaux produits et services en ligne (à l'exception de l'achat de nouvelles applications) alors que seuls 20% de ceux qui possèdent une tablette depuis plus d'un an le font. Il en va de même pour des activités comme le chat vidéo (de 28% à 21%), la messagerie instantanée (de 22% à 17%), les jeux (de 40% à 29%) et l'écoute de podcasts ou de fichiers audio (de 32% à 26%). Alors qu'un grand nombre de détenteurs de tablette délaissent ces activités et retournent à leur PC, ils gardent leurs tablettes pour des activités bien précises: regarder une vidéo ou un film, lire un livre ou un journal et les jeux vidéo.

Les marketeurs en ligne doivent être là au bon moment

Ces conclusions démontrent l'importance, pour un bon marketing en ligne, de tenir compte de ces cycles de vie. L'étude conclut que les marketeurs devraient capitaliser sur la période lune de miel, au cours de laquelle il y a plus de chances que les consommateurs procèdent à des achats en ligne via leur tablette. Le vrai défi, c'est de garder l'attention du consommateur même après cette période dorée. Comme le dit Jay Lichtenstein,  Partner de Rosetta’s Consulting Practice : « Comme dans toute relation, le défi est de garder le consommateur engagé et heureux de sa tablette après la période d'engouement. » Une solution serait de déterminer scientifiquement quel est l'appareil le plus adapté au lancement d'un service digital - PC, smartphone ou tablette - et comment les autres appareils peuvent le compléter. Pour Jay Lichtenstein, la meilleure façon de réussir commence par une connaissance approfondie des habitudes du consommateur : « la clé est de bien comprendre les motivations et les besoins de l'utilisateur pour ensuite construire les outils pour le captiver ».