Pour obtenir une messagerie électronique qui offre une capacité de stockage importante, il faudra désormais choisir entre deux offres : celle de Lycos, payante, ou celle de Google, gratuite mais...

Pour obtenir une messagerie électronique qui offre une capacité de stockage importante, il faudra désormais choisir entre deux offres : celle de Lycos, payante, ou celle de Google, gratuite mais financée par la publicité et insérant des liens promotionnels dans les messages électroniques de ses utilisateurs. Mardi, Lycos a annoncé son intention de lancer au début du mois de juin une messagerie électronique aux capacités de stockage d’un gigaoctet : pour se faire une idée, cela représente 250.000 messages électroniques, ou 2000 photos ou 250 à 300 fichiers musicaux. Le lancement de cette offre Lycos se fera d’abord en Grande-Bretagne, avant qu’elle ne se généralise à l’ensemble des pays européens. Les premiers clients britanniques devront s’acquitter d’un abonnement de 5,15 euros par mois pour profiter de cette nouvelle messagerie. L’offre se présente donc comme le pendant, payant, de celle de Google, baptisée Gmail, qui n’existe pour l’instant qu’en version bêta (voir article 01.04.2004). Le financement de Gmail offre est assuré par la société Google, via les annonceurs et la publicité contextuelle : pratiquement, les abonnés de la messagerie se verront proposer un certain nombre de liens en rapport avec le contenu de leurs messages. Ce principe a été particulièrement critiqué par les associations de défense des consommateurs et des internautes, au motif qu’il viole la vie privée des utilisateurs. Aujourd’hui, Lycos se sert clairement de la polémique, et assure ses futurs clients d’un respect total de la confidentialité de leurs messages. Ce qui justifie le tarif mensuel de son service… (Atelier groupe BNP Paribas - 19/05/2004)