Réservé d'abord aux enseignants, puis aux fonctionnaires, la Camif veut élargir son coeur de cible. Ce site (http://www.camif.fr) sera désormais accessible à n'importe quel internaute. Un numéro d...

Réservé d'abord aux enseignants, puis aux fonctionnaires, la Camif veut élargir son coeur de cible. Ce site (http://www.camif.fr) sera désormais accessible à n'importe quel internaute. Un numéro de client lui sera attribué immédiatement, gratuitement et sans obligation d'adhésion. La Camif précise "une adhésion de 150 F ne sera réclamée que si le client souhaite entrer dans le circuit VPC de la Camif". Le système de commande entrera ensuite dans le flux des commandes Camif, toutes traitées informatiquement, paiements sécurisés à l'appui. Directeur général de Camif Catalogue, Michel Grosjean, explique "plus de 30 % de nos commandes passent par Minitel, contre 15 % environ pour les autres vépécistes. Or, à terme, le Minitel est menacé. C'est la raison pour laquelle nous travaillons depuis deux ans au développement de notre site". Fonctionnant depuis juin 1997, le magasin électronique de la Camif a été entièrement rénové l'été dernier. Aujourd'hui, le site intègre notamment trois catalogues en ligne ainsi qu'un espace Camif proposant des petits prix, les nouveautés, des baisses en direct ... On y trouve également des produits réservés au Net et on peut y acheter, depuis peu, son ordinateur à crédit. Dans les prochains mois, viendront s'ajouter on line des catalogues spécialisés et de nouvelles "boutiques". Chaque mois, le site génère cette année, selon la direction, 1,2 million de F, soit dix fois plus que l'an passé. Une soixantaine de commandes journalières est enregistrée. D'ici la fin de l'année, le groupe espère atteindre un chiffre d'affaires de 20 millions de F "nous sommes l'un des rares groupes à gagner de l'argent avec le web". (Points de Vente - 21/04/1999)